L’an prochain, la ville d’Ath prévoit de nouvelles mesures de soutien aux différents secteurs durement pénalisés par la crise sanitaire. Grâce aux compensations régionales, les établissements appartenant à l’Horeca ainsi que les forains, les maraîchers et ambulants bénéficieront en 2021 de près de 90.000€ d’allègement de taxes et de redevances.

« Concrètement, nous ne percevrons pas les droits d'emplacement sur les marchés, ni sur les occupations du domaine public à des fins commerciales et publicitaires, ni auprès des forains, loges foraines et mobiles (et par similitude les cirques) », précise Christophe Degand, échevin des Finances.

Cet allègement fiscal pour un total de 88.000€ qui sera compensé financièrement par la Région Wallonne vient d’être soumis à l’approbation du conseil communal. Lors de cette séance, la dernière de l’année, essentiellement consacrée au budget, les mandataires athois ont également pris acte de la mise en place de la régie communale autonome.

Pour rappel, ces derniers avaient marqué leur accord de principe en mars dernier par rapport à la création d’une telle structure. « La cité des Géants était une des rares villes de plus de 20.000 habitants à ne pas encore disposer d’une RCA », souligne Christophe Degand. Et notre interlocuteur d’insister sur le fait que ce mode de gestion prévu par le code de la démocratie locale et de la décentralisation allie souplesse et contrôle tout en ayant fait ses preuves ailleurs.

La tutelle avait déjà remis un avis préalable favorable sur le projet de statuts. Les fonctions exécutives seront remplies à titre gracieux. Par prudence, la Ville a eu recours au service d’un bureau d’avocats spécialisé pour monter ce dossier complexe tout en sollicitant un avis préalable de l’administration fiscale qui a marqué son accord assorti des conditions d’usage.

« Ce dispositif est indispensable pour alléger sensiblement les coûts de financement de nos projets d’investissements », indique encore le grand argentier de la capitale du Pays Vert.