Malgré la crise sanitaire, la société Höganäs, spécialisée dans la fabrication de poudres métalliques et leader mondial dans ce domaine, a poursuivui ses investissements en 2020/2021 sur les bords de la Dendre. Soucieuse de réduire son empreinte écologique, celle-ci a ainsi placé sur son nouveau toit 2500 m2 de panneaux solaires qui lui permettent désormais de produire de l'électricité verte correspondant à la consommation annuelle de 65 ménages.

Ce projet durable n'en était qu'à ses débuts puisque fin 2020, Höganäs a introduit avec succès une demande de permis pour l'installation de panneaux photovoltaïques couvrant une superficie bien plus importante de quatre hectares sur un terrain industriel situé juste en face de l'usine bordant la ligne de chemin de fer. Une fois que celui-ci sera opérationnel, ce champ solaire permettra de couvrir, à titre comparatif, l'équivalent de la consommation électrique annuelle d'environ 1700 ménages ou de quelque 5000 particuliers.

Afin de réduire l'impact visuel, les panneaux n'excèderont pas une hauteur maximale de 2m. Pour ce faire, les responsables de l'entreprise ont fait appel à un paysagiste dans le cadre de la plantation d'un écran végétal qui se présentera sous la forme d'une haie constituée de plusieurs essences indigènes. La structure portante sera installée directement sur l'herbe, laquelle sera par la suite tondue et entretenue naturellement par un élevage de moutons. Ces derniers occuperont la parcelle en question de manière à en assurer une gestion 100% bio.

"La société Luminus entamera la pose des panneaux dans le courant du mois prochain. L'inauguration de ces nouvelles installations ayant recours à l'énergie solaire est, quant à elle, prévue en septembre", indique Anne Delhovren, chargée des relations publiques au sein de l'usine Höganäs implantée dans la capitale du Pays Vert. 

Au total, le site sera équipé de plus ou moins 20.000 panneaux au sol dont la puissance de production totale avoisinera les 6000 kWc. Celle-ci sera destinée majoritairement à faire fonctionner l'usine de manière beaucoup moins polluante en lui permettant de réduire annuellement son empreinte carbone de l'ordre de 1200 tonnes de CO2, ce fameux gaz à effet de serre contribuant au réchauffement climatique. 

A l'horizon 2026, Höganäs ambitionne de réduire son empreinte carbone de 30% et de devenir totalement neutre d'ici 2045. Pour rappel, ce groupe suédois pour qui la cause environnementale constitue une priorité absolue, exploite de nombreuses unités de production aux quatre coins du monde. Celle qui trouve sur le territoire athois depuis plusieurs décennies fabrique un alliage spécifique en poudre obtenu à partir d'un mélange de plusieurs métaux destiné principalement à l'industrie automobile.