Depuis le 26 avril dernier, le service des espaces verts de la ville d'Ath procède au fauchage des bords de toutes les voiries principales de l'entité du Pays Vert tandis que le fauchage systématique des routes secondaires est en cours d'exécution.

Pour accomplir ce travail, deux tracteurs fonctionnent en double service de 5h du matin à 20h15. "Cette année, nous avons débuté cette campagne de fauchage par le secteur de Ligne/Houtaing et tournons dans le sens des aiguilles d'une montre. Le secteur de Moulbaix/Irchonwelz/Villers sera donc fauché en dernier", précise Cédric Minet, responsable du service des espaces verts.

La grande majorité de ces voiries ont été nettoyées au préalable afin de limiter le déchiquetage des canettes et autres détritus qui, hélas, jalonnent en quantité importante les bords de route après avoir été jetés par des personnes peu respectueuses de l'environnement.

"Lors de ce premier passage, nous fauchons uniquement la zone de sécurité, y compris une bande d’un mètre en zone de fauchage tardif quand cela est nécessaire, c’est-à-dire une bande d’un mètre le long de la voirie, les carrefours et les intérieurs de virages. Ce premier passage devrait être terminé fin mai", poursuit Cédric Minet.

Les équipes des espaces verts enchaîneront directement avec un 2ème passage - toujours au niveau de la zone de sécurité - qui devrait théoriquement prendre fin aux alentours du 15 août prochain. "Début septembre, nous entamerons le 3ème et dernier passage en fauchant cette fois également la bande de fauchage tardif."

Lors de cet ultime phase, les engins de fauchage interviendront aussi au niveau des zones refuges qui sont des tronçons dédiés à la faune et la flore sauvage, et où aucune fauche n’est réalisée lors des deux premiers passages.

"Une attention particulière sera apportée à la hauteur de coupe qui ne doit pas descendre en-dessous de 10 cm afin ne pas détruire la base de la végétation, ni mettre le sol à nu et provoquer une érosion des talus. Elle permettra aussi à la machine de passer au-dessus d'un grand nombre d'animaux de petites tailles sans les blesser ou les tuer tels que les insectes et les batraciens", ajoute encore Cédric Minet.

Toujours dans le cadre de ces travaux bien nécessaires, les panneaux de fauchage tardif ont également été remis à neuf par la pose de nouveaux autocollants fournis par la Région wallonne. Les finitions sont effectuées par une équipe de fauchage manuel qui se chargera des zones autour des poteaux et autres obstacles.