En matière de qualité d’accueil et de service et dans le cadre de l’augmentation de son offre en matière de consultations grâce à la construction du nouveau bâtiment à front de rue sur Ath, EpiCURA souhaite aussi garantir un maximum de confidentialité à ses patients en aménageant de petites salles d’attente juste à côté des lieux de consultations pour conserver une certaine intimité.

Si l’offre de consultations va augmenter avec la construction de ce nouveau bâtiment, le recrutement va aussi se poursuivre. L’emploi demeure un axe important pour le groupe hospitalier. Sur son site d’Ath, EpiCURA emploie 800 équivalents temps plein et entend continuer à engager.

"Il y a de l’argent du Fonds Blouses Blanches pour former et engager alors que sur le marché, il n’y a pas trop de monde à engager. Nous avons relancé nos contacts avec les écoles dans ce cadre. Nous offrons des stages intéressants", indique François Burhin, directeur général d’EpiCURA.

Les étudiants accueillis chez EpiCURA mettent donc véritablement le pied à l’étrier. Une expérience qui n’est pas dénuée de perspectives à court ou moyen terme.

"Ils sont nos futurs collègues et font vraiment partie de l’équipe quand ils viennent ici, assure Maryse Desprets, infirmière chef des urgences à Ath. A la fin de leur stage, ils peuvent bien entendu laisser leur CV et nous les recontacterons en fonction de nos besoins."

EpiCURA cherche ainsi régulièrement des infirmiers(ères) SIAMU (urgences) mais aussi du personnel en gériatrie ou en gestion de la douleur. Entre autres.