La Ville d’Ath s’est lancée dans une Opération de Développement Rural. Celle-ci vise à améliorer le cadre de vie de ses habitants et ce sur l'ensemble des aspects qui font la vie d'une commune rurale. Cette opération se construit au cœur de la commune via une dynamique participative impliquant les citoyens, les associations et les élus locaux. En résultent, des projets variés et d’ampleurs différentes se traduisant par des actions citoyennes et communales.

Cette démarche ne peut se mener sans les citoyens. A la suite des contraintes sanitaires. il était impossible de rencontrer l'ensemble des citoyens. Cependant, pour une première consultation en ligne et au format papier, a été réalisée. Cette enquête a permis, entres autres, de faire émerger des premiers constats sur la commune. Ainsi, 430 personnes ont répondu à ce questionnaire et ont exprimé leurs avis sur des thématiques variées comme la mobilité, la propreté ou encore la convivialité. En découle notamment, un graphique général illustrant les impressions positives ou négatives récoltées.

"Après ces longs mois de pandémie, retrouver la population pour l’écouter afin de construire un projet commun pour le développement de notre Ville est un vrai bonheur. Il est temps de reparcourir nos villages et relancer les discussions avec les citoyens, entendre leurs besoins et demandes afin de créer de nouveaux projets et renforcer ceux existants", précise Bruno Lefebvre, Bourgmestre d’Ath.

Désormais, il est temps de rencontrer les citoyens athois en présentiel pour écouter leurs idées. Chaque village aura donc sa séance, mais chacun est libre de se rendre à la séance qui lui convient le mieux. Une inscription est demandée via l’adresse wallonie.picarde@frw.be ou par téléphone au 069 87 10 90.

"Je me réjouis que notre première opération de développement rural entre enfin dans une phase ouverte, celle de la consultation citoyenne, village par village. L'avenir de notre commune passe en effet par l'implication des citoyens et des citoyennes dans les choix qui seront posés. Mobilité, agriculture, propreté, commerce, etc. De nombreux défis se présentent à nous. Je crois au dialogue et à la confrontation des idées pour y apporter des réponses constructives", conclut Ronny Balcaen, Echevin de l’Environnement.