Les chiffres COVID-19 sont à la hausse partout dans le pays. En conséquence, de nouvelles mesures préventives visant à protéger le personnel et les patients entrent en application à partir de ce mercredi 14 octobre au sein du centre hospitalier.

Avec deux unités de cohortage réparties sur les sites de Baudour et de Ath, la situation reste relativement stable à Epicura pour l'instant. « Nos chiffres sont relativement bas par rapport à d'autres centres hospitaliers mais nous devons redoubler de vigilance à tous les niveaux et continuer à nous mobiliser », fait-on savoir du côté de la direction du groupe Epicura. 

Sur son implantation athoise, Epicura indique précise que quatre personnes souffrant du coronavirus étaient soignées au sein de l'unité d'hospitalisation spécialement dédiée à cette pathologie. Sur son site de Baudour, ce nombre était un peu plus élevé avec huit malades du Covid-19 dont un se trouvait en soins intensifs. 

Compte-tenu de la recrudescence de cas graves ne permettant pas un traitement à domicile, les visites aux patients hospitalisés sont désormais limitées de manière très sricte, voire interdites sauf dans les cas de figure suivants :

- pour 1 ou 2 parents (ou assimilés) de nouveaux-nés et d’enfants de moins de 18 ans hospitalisés (maternité et pédiatrie)

- pour les parents proches de personnes en phase critique ou finale de leur vie (soins palliatifs et soins intensifs).

Pour ces exceptions, les visites seront permises selon les modalités suivantes :

- uniquement entre 17h et 19h

- à raison d’1 visiteur par jour

- pendant 1 heure maximum

- avec un maximum de 4 quatre personnes différentes par semaine.

Ces mesures sont aussi valables en chambre individuelle. Au niveau des consultations, le patient est tenu de venir seul à l’hôpital, sauf pour les personnes dépendantes. À ce jour, les hospitalisations et consultations sont maintenues. Néanmoins, la situation sera réévaluée en fonction de l’évolution des chiffres relatifs à l’épidémie.