Le conseiller communal Patrick Bougenies (Liste Athoise) et l’échevin de la Mobilité douce Ronny Balcaen (Écolo) ne partiront pas en vacances (à vélo) ensemble. On s’en doutait déjà. Mais la récente réunion du conseil communal a confirmé les profondes divergences entre les deux mandataires.

Patrick Bougenies s’est inquiété de deux situations difficiles (pour les cyclistes) : l’une à l’avenue Jouret, en lien avec des problèmes de stationnement sur la piste cyclable ; l’autre à la place de la Libération où des “ itinéraires ” cyclistes ont été tracés par le SPW juste devant des entrées de garages particuliers, entre la rue du Canon et la route de Flobecq ; cette situation est dangereuse à son sens, pour les uns et les autres.

Pour le premier cas, le bourgmestre Bruno Lefebvre (PS) précise qu’une concertation est amorcée avec les riverains, afin de les satisfaire (besoins en stationnement) tout en veillant à la sécurité des usagers faibles.

Sécuriser le lien entre le faubourg et le centre

Ronny Balcaen précise, à propos de la situation au faubourg de Tournai, que les traçages au sol ont été effectués dans le cadre d’une concertation avec le Service Public de Wallonie. Un tracé a été imaginé afin de sécuriser globalement le parcours des cyclistes entre la rue du Canon et le centre, via la traversée de la route de Flobecq et le Sentier du Rivage pour rejoindre ainsi le RAVeL et le pont de Brantignies ensuite. Cet itinéraire permet d’éviter le très dangereux rond-point de la Libération où la piste cyclable “ à l’anneau ” est une source terrible de dangers pour les cyclistes.

“C’est d’ailleurs un élément parmi d’autres dans le plan cyclo-piéton élaboré précédemment mais qui n’a jamais été rendu public, et qui comporte des recommandations”, souligne l’échevin de la Mobilité douce. “Les cyclistes sont de plus en plus nombreux au centre-ville ; l’objectif de la Région wallonne est de faire passer de 1 à 5 % la proportion des déplacements à vélo. Il faut prendre des dispositions d’ordres différents, avec des travaux légers qui apportent des bénéfices importants. J’ai eu beaucoup de retours positifs par rapport aux dispositions prises dans ce cas, au faubourg de Tournai.”

Il précise encore que l’installation prochaine de la commission cycliste permettra à son sens d’avancer davantage dans ce domaine. “C’est une politique qui prend du temps, c’est complexe…"

Dans le cas évoqué au conseil communal (faubourg de Tournai), Patrick Bougenies n’a pas contesté la pertinence de l’idée générale du tracé évitant le rond-point. Mais il a répété son inquiétude quant à la présence de garages juste en face de ce tracé, et il s’est emporté. “Vous n’êtes pas allé sur place alors ?” a-t-il insisté auprès de Ronny Balcaen. “Cela m’étonnerait très fort que vous n’ayez pas vu les entrées de garages alors…”

M. Balcaen a précisé qu’il y avait eu concertation avec le SPW pour effectuer ces travaux, ce qui n’a pas vraiment apaisé le mandataire de l’opposition.