À quelques jours du début des vacances scolaires de la Toussaint, les contaminations au Covid-19 ne font qu’augmenter dans les écoles de l’entité athoise. Le personnel éducatif et les parents sont forcément inquiets face à l’aggravation de la crise sanitaire en milieu scolaire.

Le bourgmestre et son échevine de l'Enseignement entretiennent des contacts quotidiens avec les directions des écoles communales. Lundi en fin d’après-midi, Bruno Lefèbvre a convoqué par vidéo- conférence, les directions de tous réseaux confondus afin de faire le point sur la situation implantation par implantation. Un nouveau point a été fait ce mardi matin avec les responsables établissements du réseau communal. "Si des décisions doivent être prises, elles le seront en concertation avec les acteurs de terrain qui sont en première ligne", indique le bourgmestre de la capitale du Pays Vert.

"La situation est très difficile, ce n’est pas évident de garder le moral et nous voulons soutenir nos équipes", ajoute le maïeur. Son échevine et lui ont ainsi décidé de fermer certaines classes dans plusieurs écoles où il devenait impossible, compte tenu de la pénurie d’encadrants, de maintenir l’enseignement de manière structurée. Les classes où les professeurs sont en quarantaine se verront fermées afin d’alléger le poids qui pèse sur les épaules des équipes éducatives et de limiter la propagation du virus.

Il va sans dire que fermer les écoles complètement aurait un impact désastreux sur l’apprentissage scolaire mais aussi sur les échanges sociaux nécessaires à l’évolution des enfants de 2,5 à 12 ans. Leur fermeture impliquerait également d’organiser des garderies pour les écoles de toute l’entité car certains enfants n’ont pas la possibilité de rester avec leurs parents. Il faut dès lors penser à ces enfants. Les rassembler en brisant les bulles, ensemble dans un local, n’est pas une solution sanitaire acceptable.

Pour le Collège communal qui ne veut prendre aucun risque, "la santé des enfants et du personnel est une priorité". Dès ce mercredi, voici les classes de l’enseignement communal qui seront fermées : les 5e B et 6e de l’école Bouton d’or à Bouvignies, les 1re de l’école l’Hirondelle à Isières ainsi que les maternelles de l’école des Pinsons au faubourg de Bruxelles. La classe P1/P2 de l’école Bouton d’or à Bouvignies subira également le même sort. 

À partir de jeudi, c’est la classe des 5e de l’école la Rûche à Mainvault qui fermera à son tour, avant celle le lendemain des 5e de l’école l’Hirondelle à Isières.