Ayant fait de la mobilité douce une de ses grandes priorités, le gouvernement wallon vient de lever le voile sur la liste des villes et communes sélectionnées dans le cadre de l’appel à projets Communes pilotes Wallonie Cyclable dont le lancement remonte au mois de septembre 2020.

Approuvé à l’unanimité par le conseil communal en novembre dernier, le dossier introduit par la ville d'Ath a été retenu parmi les 173 candidatures déposées. Concrètement, la ville d'Ath recevra une enveloppe de 750.000€ pour réaliser des aménagements qui permettront de favoriser sur son territoire la pratique du vélo au quotidien.

"Grâce à cette subvention, nous allons pouvoir mettre en oeuvre un ambitieux projet qui comprendra des rues et des pistes cyclables mais également des stationnements sécurisés ou encore des voies cyclo-piétonnes", se réjouit Ronny Balcaen (Ecolo). Et l'échevin de la Mobilité de rappeler que l'objectif est de relier les faubourgs et les villages au centre-ville, à la gare, aux commerces et aux établissements scolaires via des parcours plus sûrs et plus confortables pour les cyclistes.

Ayant associé de manière étroite les services communaux et ceux de la zone de police qui ont travaillé de concert pour élaborer un projet solide ayant par ailleurs bénéficié des précieux conseils des adeptes de la Petite Reine, celui-ci prévoit notamment la réalisation du second tronçon du Pré-Ravel sur l'ancienne ligne de chemin de fer 81 entre la chaussée de Valenciennes et le centre-ville.

"Cette véritable stratégie de développement de l'usage du vélo dans sa pratique de tous les jours consistera aussi à offrir de nouvelles solutions de stationnement plus pratiques et plus sécurisées, en particulier pour les vélos électriques qui représentent un marché en plein essor", se réjouit Ronny Balcaen. 

La sensibilisation à la pratique du vélo comme mode actif ne sera pas oubliée. Depuis plusieurs années, la cité des Géants organise déjà, avec Pro Vélo, le brevet du cycliste dans les écoles. "La reconnaissance de notre dossier par le SPW permettra de mieux accompagner et d’amplifier l’usage du vélo au quotidien tout en rencontrant une demande croissante de la population pour une meilleure sécurité routière, un cadre de vie amélioré et le développement de pratiques de mobilité meilleures pour la santé et la qualité de l’air.", ajoute l'échevin de la Mobilité. 

La ville d'Ath dispose à présent d'un délai de quatre mois pour présenter au SPW Mobilité & Infrastructures des dossiers d’aménagements concrets à mettre en oeuvre. Comme l’objectif est de soutenir de manière forte le développement des infrastructures cyclables sur le territoire wallon, le taux d’intervention des autorités régionales s’élèvera à 80% des travaux subsidiables, le financement complémentaire étant apporté par la commune. 

De plus en plus nombreux à adopter ce mode de déplacement, les cyclistes athois seront associés à la démarche via une commission qui sera prochainement créée à cette fin.