Voici quelques heures, la presse a pu découvrir en primeur les installations du centre de vaccination qui ouvrira ses portes lundi prochain sur le site du Ceva. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les services techniques de la Ville ont accompli ces dernières semaines un travail remarquable pour réaliser les aménagements nécessaires à l'intérieur du grand hall d'exposition situé dans le zoning des Primevères. Tout a été réfléchi et conçu dans les moindres détails pour que cette campagne de vaccination sur Ath et sa région se déroule dans des conditions optimales.

Le président de l'association des médecins généralistes du Val de Dendre qui supervisera le volet médical et sanitaire ne tarit d'ailleurs pas d'éloges à l'égard des pouvoirs locaux sans lesquels rien ne serait vraiment possible dans le cadre de la gestion de cette crise sanitaire.

"Il était important de faire le maximum pour que tout soit parfait en termes d'organisation et d'infrastructures car nous sommes convaincus que seule la vaccination permettra de sortir de cette période morose de plus en plus difficile à supporter pour tout le monde ", souligne le bourgmestre Bruno Lefèbvre. Même le parking du Ceva s'est refait une beauté pour faciliter l'accès des personnes à mobilité réduite.

En ce qui concerne le calendrier de la vaccination proprement dite, le compte à rebours est déclenché comme l'a annoncé le docteur flobecquois Xavier Van Coppenolle: "L'ouverture du centre est prévue ce lundi 15 mars avec la poursuite de la vaccination du personnel médical (phase 1/4) qui se déroulait jusqu'ici au sein de l'hôpital Epicura. A partir du mardi 16 mars, on entamera la phase 1B qui concerne à la fois les personnes de plus de 65 ans et celles à risque de moins de 65 ans présentant des comorbidités, de même que les professions essentielles tels que les policiers, les pompiers ou encore les enseignants."

Et notre interlocuteur de préciser que deux lignes de vaccination équipées chacune de quatre cabines seront opérationnelles six jours par semaine, à l'exception du dimanche. "Celles-ci devraient permettre de vacciner 40 personnes par heure, soit 480 personnes par jour et près de 3000 personnes de manière hebdomadaire", commente le médecin coordinateur.

En plus de ce dernier, l'équipe médicale se composera d'un médecin superviseur, d'infirmières, d'un pharmacien tandis que la partie administrative sera assurée par la commune. Au total, ce sont quelques 45 personnes qui feront fonctionner quotidiennement le centre de vaccination jusqu'au 31 décembre. "L'objectif est de vacciner 100.000 personnes durant les huit mois que durera la campagne de vaccination au Ceva. Nous sommes bien sûr tributaires de l'approvisionnement des vaccins qui reste pour l'instant aléatoire en Belgique et ailleurs en Europe", ajoute le docteur Van Coppenolle tout en faisant savoir que Pfizer et AstraZenaka, voire peut-être par la suite le Johnson & Johnson plus facile à conditionner et qui vient d'être homologué, seront les vaccins utilisés dans la cité des Géants.  

"La Ville a engagé du personnel correspondant aux différents profils recherchés tout en offrant l'opportunité à 16 étudiants de l'enseignement supérieur (bacheliers et masterisés) d'obtenir un contrat en sachant que décrocher un job est tout sauf facile pour eux en ces temps de pandémie. Il s'agit d'une organisation millimétrée, aucune chaise ne pourra rester vide", déclare Bruno Boël. Le directeur général de la Ville tient encore à mettre en évidence l'apport logistique de la Défense nationale qui mettra à disposition du centre de vaccination quatre militaires jusqu'à la fin du mois d'août. 

Le bourgmestre et le médecin-coordinateur insistent bien sur le fait qu'il est inutile de se rendre au Ceva sans avoir reçu au préalable dans sa boîte aux lettres une convocation du ministère de la Santé de la Région Wallonne. "Une fois en possession de celle-ci, les personnes désireuses de se faire vacciner contre le Covid-19 devront s'inscrire le site Internet du centre de vaccination basé à Ath, choisir une plage horaire et ne pas oublier de confirmer leur rendez-vous tout en prenant leur convocation avec elles."