Bien qu'ayant déjà essuyé plusieurs refus, les propriétaires du château de Moulbaix, vendu au plus offrant voici quelques années par la famille d'Ursel, ne désespèrent pas de voir aboutir leur projet. Initié sous la précédente législature, celui-ci consiste à transformer l'Orangerie en salle de réception équipée d'un parking mais il s'est toujours heurté à l'opposition de certains riverains craignant de subir des nuisances sonores. A plusieurs reprises, les investisseurs ont été contraints de revoir leur copie. 

Dans le cadre de la dernière demande de permis unique ayant fait l'objet d'une nouvelle enquête publique, le collège communal avait remis voici bientôt un an un avis favorable, néanmoins assorti de conditions à respecter. Un décision contre laquelle les riverains ont introduit un recours gagnant auprès de la ministre Tellier (Ecolo) qui leur donné gain de cause pour d'autres raisons que celles invoquées. A la demande de la ministre, le promoteur avait pourtant fourni les analyses de bruit sollicitées par la Région Wallonne mais c'est un élément plus technique qui, cette-fois, justifie de recommencer la procédure à zéro. 

En effet, il est apparu que la sprl Moulbaix Consulting (Wichelen) avait omis d'inclure les plans modifiés dans le cadre de sa demande de permis d'environnement, ce qu'elle a fait en revanche pour celle relative au permis d'urbanisme. Ce problème de procédure nécessite dès lors l'organisation d'une nouvelle enquête publique qui débutera le 29 janvier pour se clôturer le 12 février prochain. 

Le projet vise toujours à réaménager le château et son Orangerie en lieu de réception avec deux concergieries de même que l'aménagement des abords pour permettre l'accès et le stationnement des convives. Des explications complémentaires peuvent être obtenues par téléphone au 068/68.10.80 du lundi au vendredi de 8h à 16h ou par email à l’adresse urba@ath.be .

Durant cette période de consultation, les réclamations et observations écrites sont à adresser au collège communal, soit par courrier ordinaire daté et signé à l'administration communale d'Ath (rue de Pintamont, 54, 7800 Ath), soit par courrier électronique à l’adresse suivante : urba@ath.be

L’enveloppe ou le courrier électronique devra obligatoirement porter la mention BC202000327.