Mis en service à la fin du siècle dernier, le parc à conteneurs situé le long de la route de Flobecq et à côté duquel est venu récemment s'implanter un Mac Do arrive tout doucement en fin de vie. 

"La façon dont celui-ci a été conçu à l'époque ne correspond plus du tout aux besoins actuels des utilisateurs ni aux volumes de déchets à traiter qui ont considérablement augmenté. En plus d'être vite saturé, il n'est pas aisé de circuler en voiture à l'intérieur de ce centre de tri vieillissant en plus d'être devenu trop exigu. Il n'est d'ailleurs pas rare que des files d'attente se forment à l'entrée", souligne Christophe Degand (MR), échevin de la Propreté. 

Si on ne sait pas encore à quelle date ce parc à conteneurs fermera définitivement ses portes, la bonne nouvelle est que l'on connaît désormais de manière officielle la localisation du futur recyparc qui verra le jour en lieu et place dans la capitale du Pays Vert. L'information a filtré lors de la séance du dernier conseil communal à la faveur d'un point concernant l'occupation du bâtiment de la rue aux Fleurs que loue à la Ville depuis 2001 pour ses activités l'asbl des scouts et guides pluralistes de la 220ème unité d'Ath.  Celle-ci souhaite entreprendre de nombreux travaux et solliciter l'octroi de subventions afin de pouvoir les financer. 

Pour ce faire, elle doit pouvoir justifier qu'elle a un droit de jouissance sur le bien pour une période minimale de 20 ans à dater de l'introduction de la demande. Or, le bail consenti pour une période de 25 ans se termine de plein droit le 31 décembre 2025. C'est en présentant ce point inscrit à l'ordre du jour que le bourgmestre a, en outre, précisé que la superficie du terrain cadastré avait été modifiée suite à la future vente d'une partie de cette parcelle à l'intercommunale Ipalle dans le cadre de la construction d'un futur recyparc. 

En effet, la surface du terrain de 82 ares mis à la disposition de ce mouvement de jeunesse a été diminuée de près de 17 ares, ce qui donne une idée assez précise de l'espace dont Ipalle aura besoin pour aménager son nouveau centre de tri des déchets. L'ancien échevin Patrick Bougenies (Liste Athoise) regrette un manque d'information et de concertation par rapport à ce projet tout en émettant des réserves quant à l'emplacement retenu le long de la N7, à proximité du site du SPW (rue aux Fleurs). Le conseiller LLA constate que le site convoité se trouve en zone d'habitat et qu'il faudra exproprier des terrains. Il craint par ailleurs un surcroît de trafic et des nuisances pour les riverains tout en se posant la question de savoir si ces derniers ont été consultés.

Tout en indiquant que le projet est toujours à l'étude et qu'aucun plan n'est encore à ce jour disponible, le bourgmestre Bruno Lefèbvre (PS) confirme bien que c'est dans ce périmètre que le nouveau recyparc de la ville d'ath verra le jour. Le maïeur assure néanmoins que celui-ci ne sera pas accessible depuis la rue aux Fleurs pour justement éviter les nuisances mais à partir de la N7. Voilà qui devrait rassurer quelque peu les habitants du quartier en question.