Ce lundi 12 octobre marquait la clôture de l’enquête publique relative au projet de ligne à haute tension (380.000 volts) pour lequel Elia a introduit une demande de révision de plan de secteur auprès des sept communes de Wallonie Picarde figurant sur le tracé actuellement retenu et très controversé de cette future liaison électrique aérienne entre Avelgem et Courcelles.

Quelques heures après avoir remis les quelques 600 lettres de réclamations auprès des services de l’urbanisme du centre administratif d’Ath, les membres du collectif citoyen AthTension se sont retrouvés en début de soirée sur le perron de l’hôtel de ville pour manifester pacifiquement leur opposition à la Boucle du Hainaut.

Ces derniers espéraient pouvoir rencontrer un des hauts responsables d’Elia à la sortie de la réunion de la CCATM. Sur le coup de 19h, les protestataires ont été rejoints à l’initiative de la Fugea par des agriculteurs de la région qui refusent de voir leurs terres disparaître pour faire place à des pylônes de 65m de hauteur.

Au total, une vingtaine de tracteurs ont fait irruption sur la Grand-Place en faisant retentir leurs klaxons, avant de se positionner devant le bâtiment communal à l’arrière duquel étaient réunis les membres de la CCATM pour débattre de ce dossier suscitant une levée de boucliers.