Atteinte de la mucoviscidose et victime d'un problème de vue, Manon Lefranc, âgée de 23 ans recherche activement un emploi depuis qu'elle a quitté les bancs de l'école. Motivée, la jeune femme n'hésite pas à se présenter dans différents secteurs d'activité. Toutefois, Manon se désespère à la suite de nombreux refus qu'elle reçoit de la part des employeurs.
   
"Manon cherche un emploi depuis quelques années et ce n'est pas faute de chercher. A chaque fois qu'elle a la chance de se présenter, les employeurs inventent des excuses complètement bidon. Pour ma part, c'est vraiment de la discrimination", déclare Alain le papa de Manon.
 
Récemment, la jeune femme s'est présentée au sein d'un établissement de l'Horeca pour faire la plonge mais comme à l'accoutumée, les excuses s'accumulent. "La plupart du temps, Manon ne réceptionne que des refus. Les employeurs évoquent son problème de santé ou déclarent que son profil ne correspond pas. On lui précise également qu'elle ne peut être engagée car elle ne possède pas le permis de conduire. Bien évidemment, avec son problème de vue, il n'est pas envisageable qu'elle prenne le volant", précise ce papa. 
 
En plus des refus, Manon Lefranc reçoit énormément de promesses de certains employeurs qui au final, n'aboutissent jamais. "De nombreuses entreprises évoquent qu'elles vont rappeler ma fille sauf qu'on n'obtient aucune réponse malgré nos rappels. Actuellement, Manon est démoralisée mais ce n'est pas pour autant qu'elle cesse de chercher. C'est une battante et elle a réellement envie de travailler. Nous avons déjà écrit à l'association de lutte contre la mucoviscidose ainsi qu'à la ligue braille toutefois, nous n'avons pas vraiment eu de retour", conclut Alain Lefranc. 
 
Le papa de la jeune Manon dénonce donc une véritable discrimination à l'égard de sa fille. Touché par cette situation, il espère que Manon trouvera rapidement un travail plaisant tout en prouvant à certaines personnes qu'une maladie ou un handicap peut être une force.