Le conseil communal a approuvé à l'unanimité, mercredi soir, le chantier de rénovation de la lisse de protection du canal Ath-Blaton, à hauteur du quai des usines. "Ces travaux s'inscrivent dans le cadre d'un projet qui poursuit un double objectif. Nous allons faire d'une pierre deux coups en réparant d'une part les garde-corps et d'autre part en aménageant et en sécurisant la voirie empruntée par les cyclistes et les piétons. A l'avenir, ces derniers ne seront plus au contact direct des voitures. Pour ce faire, les barrières de sécurité vont être rapprochées du canal afin de créer l'espace nécessaire au passage des usagers faibles ", précise Ronny Balcaen (Ecolo).

Et l'échevin de la Mobilité douce d'ajouter que ces aménagements s'étendront sur toute la longueur du chantier (environ 60m) de manière à renforcer la sécurité des personnes circulant à pied ou à vélo en bordure de la Dendre canalisée. Cela n'aura échappé à personne que la rembarde de sécurité - faite de potelets en béton et de lisse en acier - se trouve en piteux état, rouillée et qu'à certains endroits, la Ville a dû installer provisoirement des barrières nadar entre les deux parties du Ravel afin d'écarter tout danger pour les usagers.  

"Nous allons profiter de cette sécurisation des lieux pour réaliser un aménagement cyclopiéton afin d'offrir aux utilisateurs un passage en voirie qui soit plus confortable et moins dangereux compte-tenu du trafic automobile et de la proximité du canal situé en contrebas. Les bornes qui seront récupérées au niveau du dispositif de protection actuel serviront à délimiter cet aménagement", indique encore Ronny Balcaen. 

Au travers de ce projet censé favoriser la mobilité douce et pour lequel un investissement de 60.000€ sera financé sur fonds propres, les autorités communales entendent sécuriser et embellir toute cette zone en finalisant un tronçon manquant sur le Ravel qui contourne le centre-ville. Etant donné le nombre important de personnes qui le fréquentent quotidiennement, le collège y voit un plus pour le potentiel touristique et récréatif de la capitale du Pays Vert. L'échevin en charge de présenter les tenants et aboutissants de ce projet estime qu'il fera notamment le bonheur des adeptes du jogging.

"Les futurs aménagements constitueront une réelle amélioration pour tout ceux qui privilégient la marche ou le vélo tant pour leurs déplacements entre le domicile et le lieu de travail qu'entre le domicile et l'école", conclut Ronny Balcaen. Par le biais d'un marché public, la Ville s'apprête à lancer un appel d'offres en vue de désigner une entreprise à même d'exécuter ces travaux.