Ce prochain dimanche 14 mars, une centaine de rassemblements se tiendront un peu partout en Belgique dans le respect des règles sanitaires pour l’ouverture du procès l’Affaire climat dont les auditions démarreront deux jours plus tard. Dans la capitale du Pays Vert, un rassemblement limité à 100 personnes préalablement inscrites se tiendra sur la Grand-Place de 15h à 15h30. En raison des contraintes justifiées par la pandémie de Covid-19, cette manifestation symbolique ne durera qu'une trentaine de minutes. Une distance de 1,5 mètre entre chaque participant sera respectée et tout le monde portera un masque.

Chaque participant sera vêtu de noir et d’un col blanc fabriqué par ses soins, en avocat du climat. Les images seront partagées sur les réseaux sociaux afin de montrer la mobilisation des Belges en faveur de la réalisation des objectifs climatiques.

Pour rappel, l’Affaire Climat a été initiée en 2014 par des citoyen(ne)s qui ont décidé d’assigner l’Etat belge en justice pour non-respect des objectifs climatiques. Au total, 62.073 personnes sont aujourd’hui co-demandeuses ou partisanes de l’Affaire climat. Pour ces dernières, il s'agit d'une manière de secouer les différentes autorités et de pousser la Belgique à tenir ses engagements. Une action similaire, “Urgenda”, a porté ses fruits aux Pays-Bas en 2015.

Différents acteurs de la société civile athoise ont décidé d’unir leurs forces pour porter haut et fort le message de justice climatique en co-organisant le rassemblement athois. Parmi ceux-ci, mentionnons la section locale Ecolo, SolAToi, Oxfam Ath, Ath en transition, Tout Autre Chose (Ath) et la Maison Culturelle (MCA). Informations complémentaires sur l’affaire climat à l'adresse https://affaire-climat.be/