A l'approche de la migration printanière des batraciens, une vidéoconférence est programmée ce vendredi 5 février, à 20h, afin d'apprendre à mieux connaître ces animaux appartenant à la famille des amphibiens (tritons, crapeaux, grenouilles, salamandres) et à agir en faveur de leur protection. L'organisation de cette soirée pour lequel il est obligatoire de s'inscrire en remplissant un formulaire disponible en ligne sur le site de la capitale du Pays Vert, est le fruit d'un partenariat entre la ville d'Ath, le parc naturel du Pays des Collines, le Contrat Rivière Dendre, l'Observatoire de l'Environnement et la ville d'Arlon. 

Il faut savoir qu'avec la remontée progressive des températures se prépare comme chaque année à la même époque la migration nocturne des amphibiens qui sortent de leur période d'hibernation pour se reproduire. La saison migratoire qui s'étale généralement de février à avril est aussi celle de tous les dangers pour les batraciens. Outre le risque de se faire écraser par des voitures en traversant la route, ces petits animaux peuvent aussi périr par effet d'aspiration en étant projetés contre les soubassements des véhicules qui roulent à plus de 30km/h. 

Èn plus de réaliser des aménagements tels que des mini tunnels pour sécuriser le passage des batraciens, plusieurs centaines de volontaires répartis sur une dizaine de sites sauvent annuellement pas moins de 50.000 individus. Petits et grands se mobilisent pour les aider à franchir les routes en invitant les automobilistes à lever le pied. 

Dans la région du Pays Vert, voici une liste des zones prisées des batraciens à mémoriser si vous les empruntez en voiture le soir venu et à surveiller comme le rappelle l'asbl Le Crasen pour les personnes soucieuses de garantir leur intégrité physique. Il est également possible d'obtenir de plus amples informations sur ces opérations de sauvetage sur le site www.natagora.be

Parmi les secteurs géographiques concernés figurent les chemins Vert et des Bosses à Ath/Maffle, le chemin du Chasteler à Ligne/Moulbaix, la rue de la Tannerie à Arbre, la rue du Moulin à Eau et le chemin Petit Marais à Meslin-l'Evêque, le chemin du Pic de l'Esquinterie à Meslin, le chemin du Quesnoy à Bouvignies, les chemins de la Cocampe et de Commont à Ostiches, le chemin du Rénowelz à Mainvault, le chemin des Bragues à Gibecq, la rue de l'Egalité à Ath, la rue Lucien Raulier à Moulbaix, la rue de l'Epinette à Ormeignies, la rue du Chemin de Fer, la rue du Pont Mouchon (Irchonwelz) et le chemin de la Rouge Cense (Meslin).