Avec Tournai et Mouscron, Ath figure parmi les trois villes de Wallonie Picarde ayant été retenues pour accueillir un centre de vaccination à destination du grand public. Le choix du hall Ceva situé dans le zoning des Primevères s'est très vite imposé aux autorités communales comme étant le lieu optimal pour mener à bien cette importante et ambitieuse mission de santé publique dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Habituellement occupé tout au long de l'année par des manifestations en tous genres (foire commerciale, expositions, salons, brocante, etc.), le site offre une superficie de plus de 3600 m2 tout en étant idéalement situé, équipé d'un vaste parking et facilement accessible, y compris pour les personnes à mobilité réduite.

"Il s'agit sans conteste du bâtiment le mieux adapté pour organiser dans les meilleures conditions cette campagne de vaccination qui doit nous permettre de sortir de cette crise sanitaire et de retrouver une vie à peu près normale. Nous avons réquisitionné à cette fin le Ceva pour une durée de trois mois qui pourra être prolongée si nécessaire", indique le bourgmestre Bruno Lefèbvre. A l'agenda du maïeur figure ce samedi une réunion en visioconférence avec le ministre-président de la Région Wallon (Elio Di Rupo) et la ministre régionale de la Santé Christie Morreale pour discuter des modalités techniques et pratiques.

"Les installations sont prêtes, il ne manque plus que les médecins, les infirmiers et les vaccins. Dans un premier temps, un espace de 700 m2 sera mis à leur disposition mais la capacité d'accueil pourra être doublée, voire triplée, en fonction de la demande et du nombre de personnes à vacciner", poursuit le bourgmestre de la cité des Géants.

Ce pôle vaccinal sera coordonné par l'association des médecins généralistes du Val de Dendre et son président Xavier Vancoppenolle (Flobecq) qui supervisent déjà depuis plusieurs mois le centre de dépistage sur le site de Bilhée (chemin des Peupliers) où sont pratiqués chaque jour de nombreux tests PCR. "Nous attendons encore d'obtenir les directives officielles pour pouvoir organiser cette vaccination de manière efficace avec le Moderna", commente le docteur Vancoppenolle. 

Temporairement reconverti à des fins médicales, le hall Ceva devrait être opérationnel en fonction des stocks disponibles à partir du 1er mars, sept jours sur sept, et permettre une vaccination journalière de 150 personnes. Bien que celui-ci n'est pas obligatoire, chaque citoyen recevra par tranche d'âge un courrier l'invitant à faire le vaccin dans le centre le plus proche de chez lui avec une date et une heure de rendez-vous. Les plus de 65 ans seront prioritaires ainsi que les personnes à risque de plus de 45 ans et celles travaillant dans des secteurs d'activité dits essentiels.  

"A l'intérieur du hall, deux lignes de vaccination sont prévues. Par ailleurs, un sens de circulation sera mis en place avec une entrée et une sortie distinctes afin d'éviter que les gens ne se croisent", précise encore Bruno Lefèbvre. Pour ceux qui ne disposent pas de voiture, le Ceva devrait être desservi durant cette période par des bus des TEC avec lesquels la Ville est en pourparlers.