Pays Vert L’école secondaire dispensera ses premiers cours dans des structures provisoires sur le site de la sucrerie.

Voici quelques mois, nous annoncions l’ouverture d’une école secondaire sur le site de l’ancienne sucrerie de Brugelette qui appartient désormais à la fondation Pairi Daiza. Le projet poursuit son petit bonhomme de chemin et sera présenté lors d’une soirée d’informations programmée le 21 novembre, à 20 h, aux Écuries du parc.

La Maison des Phénix, tel sera le nom de ce nouvel établissement scolaire privilégiant la pédagogie active et qui devrait déjà accueillir ses premiers élèves en septembre 2020. Celle-ci sera subventionnée par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

À ce stade, la première pierre n’a pourtant pas encore été posée. À l’heure actuelle, les initiateurs du projet sont seulement occupés à monter leur dossier pour le Fonds de garantie des bâtiments scolaires. Les responsables de l’ASBL ESAB passeront ensuite devant un notaire afin de signer un bail emphytéotique avec Pairi Daiza.

Séduit par le projet, le fondateur du parc animalier, Éric Domb, a accepté de mettre à leur disposition une parcelle de deux hectares à l’emplacement de cette friche industrielle où des logements, des PME, une maison de repos ou encore une crèche devraient également voir le jour au cours de la décennie à venir.

Pour l’heure, il reste encore quelques clauses à rédiger. L’acte devrait être signé d’ici la fin de l’année. Ensuite, l’ASBL lancera son marché public.

Les travaux de construction de la future école seront réalisés en deux phases tout en sachant que les bâtiments ne seront pas construits pour la prochaine rentrée scolaire.

Au cours des deux premières années, les cours seront dispensés dans des structures provisoires tout en étant adaptés au potentiel de chaque élève. L’objectif est que la première phase des travaux soit finalisée en 2021, voire en 2022 au plus tard.

Cette première phase consistera en la création d’une quinzaine de classes, auxquelles s’ajouteront des locaux administratifs pour le premier degré. La seconde phase se traduira par l’aménagement de classes pour les 2e et 3e degrés.

La Maison des Phénix proposera un enseignement de type général orienté vers les sciences et les langues avec une pédagogie différenciée. Dans un premier temps, le pouvoir organisateur table sur l’inscription d’une centaine d’élèves. À terme, les infrastructures auront la capacité d’accueillir une population de 700 à 800 étudiants.