Que se passe il au sein de la majorité chiévroise? C'est la question lancinante que se pose Olivier Hartiel, le chef de file de l'opposition socialiste, dans un mail adressé ce mardi après-midi à notre rédaction. "Des bruits persistants indiquent qu’une plainte aurait déposée à l'égard d'un membre du collège communal. En effet, le PS, alors qu'il analysait les PV de mai dernier, a découvert des irrégularités dans le chef d'un échevin qui a d'ailleurs été déchargé d'un dossier dans lequel il serait impliqué à titre privé tout en ayant utilisé à tort une adresse mail de la ville."

Notre interlocuteur croit savoir que le ministre wallon des pouvoirs locaux serait également saisi de l'affaire. "Le groupe PS souhaite des éclaircissements rapides sur cette situation dans la mesure où ces éléments en notre possession troublent l'éthique que l'on est en droit d'attendre d'une personne exerçant un mandat politique", indique Olivier Hartiel. 

Contacté par nos soins, le bourgmestre de la cité des Aviateurs confirme bien que le collège communal a transmis voici environ deux semaines un courrier au ministre de tutelle, Christophe Colignon, afin de recueillir son avis par rapport à des soupçons de prise d'intérêt dans le cadre d'un dossier bien précis dont fait l'objet un représentant de l'équipe échevinale appartenant au parti Ecolo. 

"Dès que nous aurons un retour de l'administration wallonne, le collège en tirera les conclusions et prendra les décisions qui s'imposent tout en communiquant davantage", déclare Claudy Demarez (MR). Ce dernier insiste néanmoins sur la notion de présomption d'innocence dont bénéficie toujours l'intéressé à ce stade de la procédure d'enquête.  

En dépit de cette affaire qui pourrait conduire à une démission si d'aventure, les faits étaient avérés, la coalition majoritaire entre les libéraux et les Verts, associés au pouvoir depuis le dernier scrutin communal de 2018, ne semble pas menacée comme le fait savor le bourgmestre chiévrois. "Dès le départ, notre groupe s'est engagé à partager la gouvervance de la commune avec Ecolo jusqu'au terme de cette législature", rappelle Claudy Demarez.