Dans un proche avenir, les rues de Leuze et d'Ath seront interdites à tout conducteur d'engin de plus de cinq tonnes, entendez par là les poids-lourds, au départ des rues Dudley Gordon et de la Ladrerie. Le point figurait à l'ordre du jour du dernier conseil communal qui a marqué son accord, à l'unanimité, sur ce règlemement complémentaire de roulage.

Des panneaux de signalisation seront prochainement installés pour annoncer ce nouveau dispostif sur lequel la majorité travaille depuis un certain temps. "La problématique de la vitesse et du trafic n'est pas neuve à la rue de Leuze. Plusieurs réunions ont été programmées avec les riverains qui en subissent les nuisances. Malgré de fréquents contrôles de police et des campagnes de sensibilisation , la situation ne s'est guère améliorée. Qui plus est, cet axe est emprunté par les camions venant du recyparc. Pour ne pas reporter le problème sur d'autres voiries, les mêmes règles de réduction du tonnage s'appliqueront pour la rue d'Ath en accord avec l'intercommunale Ipalle, les services de police et les riverains", indique Didier Lebailly (Ecolo), échevin de la Mobilité.

Ce dernier insiste sur le fait que les deux rues concernées seront toujours accessibles à la circulation locale. "Il n'est pas question d'en interdire l'accès aux livreurs, aux convois agricoles ou encore aux éboueurs procédant au ramassage des immondices", précise Didier Lebailly. Ce dernier a encore fait comprendre qu'il était plus facile d'interdire un tonnage suffisamment élevé dans une rue interne sans connexion avec d'autres entités. "Pour d'autres voiries, ce sera plus compliqué et il faudra se concerter avec les communes limitrophes."

Quant aux camions assurant le transport des containers du centre de tri sélectif, ils transiteront désormais par la chaussée de Mons (Maffle) au lieu de passer par la rue de Leuze qui constituait un petit raccourci pour les chauffeurs. "C'est tout à fait possible pour eux. Les responsables d'Ipalle comprennent l'importance d'emprunter des routes beaucoup plus adaptées à ce type de charroi que les rues de nos villages", ajoute l'échevin de la Mobilité.

Si l'opposition socialiste a émis un avis favorable, son chef de file reproche à la majorité MR-Ecolo de soumettre régulièrement au vote des règlements complémentaires de roulage tels que celui-ci alors qu'il serait beaucoup plus opportun, selon lui, de mener une réflexion globale pour résoudre les problèmes de mobilité sur le territoire de l'entité. "Qu'attendez-vous pour élaborer un plan communal de mobilité", s'interroge Olivier Hartiel (PS). Lors du conseil communal du 25 mars dernier, notre conseillère Valérie Voronine avait interpellé le collège au sujet d'autres rues posant problème."

Le bourgmestre de la cité des Aviateurs partage ce constat. "C'est évident qu'une vision globale et stratégique est nécessaire mais cela n'empêchera jamais l'adoption de règlements et d'ordonnances à portée individuelle ou locale. Les deux approches sont en réalité complémentaires. La décision de réduire le tonnage dans ces deux rues n'a pas été prise sur un coup de tête mais a fait l'objet d'une large réflexion associant les riverains, la police et Ipalle", insiste Claudy Demarez (MR). 

"Indépendament du PCM, nous mettons les bouchées doubles au niveau de l'analyseur de trafic qui a déjà officié dans huit rues différentes durant une période respective de huit semaines. Pour certaines d'entre-elles, nous sommes encore en attente des résultats. Avec les moyens du bord au sein d'une zone de police couvrant pas moins de six communes, nous devons faire avec les moyens du bord. Nous ne misons pas seulement sur la répression et l'interdiction mais aussi sur la prévention",  a fait savoir Claudy Demarez tout en considérant que les communes limitrophes de même que le SPW manquaient de respect à l'égard de Chièvres: 

"Récemment encore, une déviation a été mise en place dans le cadre de travaux de réfection à la chaussée de Valenciennes (Ormeignies/Ath) sans que nous n'en soyons informés", déplore-t-il. Fort heureusement, le report du trafic n'a pas trop impacté notre entité."