Le groupe hospitalier manque de moyens pour lutter efficacement contre le coronavirus.

Dans le contexte de pandémie actuel, les hôpitaux manquent cruellement du matériel dont ils ont besoin pour continuer à lutter efficacement contre le Covid-19. Ce matériel est nécessaire tant au niveau de la prise en charge des patients Covid-19 qu’en ce qui concerne la protection des membres du personnel soignant.

Voilà pourquoi le groupe hospitalier Epicura, qui n’échappe pas à cette pénurie de moyens, lance un appel aux dons. De nombreuses personnes se manifestent au quotidien pour proposer leur aide, en nature (nourriture, blouses, masques…) ou via un geste financier. Pour que l’argent soit utilisé de la meilleure manière possible, Epicura lance une campagne de récolte de fonds via la Fondation Roi Baudouin.

Les donateurs peuvent procéder comme suit.

Les dons classiques peuvent être versés sur le compte BE10 0000 0000 0404 de la Fondation Roi Baudouin, avec de préférence la mention structurée ***128/3230/00025***, ou avec la mention L83230.000 : Centre hospitalier Epicura ASBL.

Les dons online peuvent être effectués via ce lien : https://donate.kbs-frb.be/b?cid=114&lang=fr_FR.

Les donateurs ayant versé 40 € par an ou plus à la Fondation Roi Baudouin bénéficient d’une réduction d’impôt de 45 % du montant effectivement versé (art. 145/33 CIR).

Un ballon d’oxygène

Chaque don compte et apportera un ballon d’oxygène à nos malades et à nos soignants. Chaque don est un pas vers la guérison des patients, la protection du personnel soignant et un retour à une vie normale.

Pour rappel, Epicura possède trois hôpitaux répartis entre Ath, Baudour et Hornu - dont les unités de soins intensifs sont désormais au maximum de leur capacité d’accueil pour les malades du coronavirus - mais également quatre polycliniques situées à Belœil, Dour, Frameries et Jurbise.

806 lits

Le groupe hospitalier totalise une capacité d’accueil de 806 lits. Plus de 2 000 collaborateurs (personnel infirmier, paramédical, administratif et technique) y travaillent, de même que 400 prestataires médicaux.