"Le dossier est au stade de l'information", indique le parquet de Tournai.

"On attend les résultats de l'interrogatoire de la personne interpellée avant d'éventuellement mettre ce dossier entre les mains d'un juge d'instruction", a précisé le procureur du Roi. "La personne qui a été privée de liberté, à 2h10 du matin, est un habitant d'Ath âgé de 24 ans, qui a déjà eu affaire à la police. Les deux autres agresseurs, également de la région d'Ath, sont toujours activement recherchés par les forces de l'ordre."

Les circonstances de cette agression sont actuellement inconnues. Au moins deux des trois agents de la SNCB ont été blessés et font l'objet d'un arrêt de travail de 5 à 10 jours. Les victimes ont été agressées à l'aide d'un objet tranchant, sans que l'on sache actuellement de quel type d'arme il s'agit.

Dans la nuit, un agent de la SNCB a été agressé par plusieurs individus. Un agent d'entretien, qui a été témoin de cette scène, a porté secours à son collègue. 

A l'issue de cette première altercation, deux agents de la SNCB et l'agent d'entretien auraient ensuite été à nouveau agressés par un groupe de plusieurs individus. L'enquête est menée par la police des chemins de fer.