Pays Vert L’artiste peintre ellezellois Michel Provost a mis son talent de dessinateur au service du folklore athois.

La ducasse d’Ath, c’est déjà dans une cinquantaine de jours ! À l’approche de cet événement folklorique reconnu par l’Unesco, la province de Hainaut et la maison des Géants poursuivent leur synergie en éditant une série de superbes cartes postales représentant cinq des sept monstres d’osier emblématiques des festivités organisées, fin août, sur les bords de la Dendre.

Immortalisant Goliath, Ambiorix, l’aigle à deux têtes, Samson et le cheval Bayard, celles-ci ont été dévoilées, hier, à la maison des Géants en présence de l’artiste à qui l’on doit ces cartes postales qui, n’en doutons pas, feront le bonheur des collectionneurs à l’affût de tout ce qui a trait à leur tradition préférée.

Dessinées à la plume, celles-ci sont l’œuvre de Michel Provost, artiste peintre ellezellois et auteur de bandes dessinées dont le talent rayonne bien au-delà des frontières du Pays des Collines et de celles du Pays Vert.

"Qu’ils soient peintres, photographes ou dessinateurs, la ducasse a toujours constitué une source d’inspiration pour de nombreux artistes", rappelle Laurent Dubuisson, conservateur de la maison des Géants.

"Michel Provost est quelqu’un qui a un imaginaire exceptionnel comparable à celui de Jacques Vandewattyne et qui a déjà réalisé des choses fantastiques sur le plan artistique", commente pour sa part le député provincial Serge Hustache.

En 1998, Michel Provost fut ainsi sollicité par la direction du timbre-poste et de la philatélie pour concevoir le timbre officiel de Noël et de Nouvel An. À ce jour, ce timbre reste un des plus grands tirages pour une émission spéciale.

"Pour moi, la ducasse d’Ath, c’est le summum", explique Michel Provost, qui est un fidèle spectateur du cortège depuis une vingtaine d’années. L’univers des géants ne lui est d’ailleurs pas inconnu puisqu’il est étroitement lié à la restauration, à la rénovation et la création de ceux de sa ville natale de Renaix.

Imprimées à un millier d’exemplaires, ces cartes postales illustreront dans le futur d’autres géants athois (Madame Goliath et Mademoiselle Victoire) mais également des chars allégoriques du cortège.