Les séances du conseil communal ne sont plus filmées dans l’attente d’une solution professionnelle.

Depuis le coup d’envoi de la nouvelle législature dans la cité des Géants, plusieurs séances du conseil communal ont été retransmises en direct sur Facebook par un vidéaste amateur muni d’un simple smartphone.

Jugeant cette diffusion beaucoup trop artisanale mais aussi partisane, l’opposition La Liste Athoise a demandé à la majorité socialiste de ne plus retransmettre les débats dans l’attente d’une solution plus éthique et professionnelle.

"En septembre 2019, nous avions déjà interpellé le bourgmestre qui avait dû recadrer l’intéressé. Malgré cette remise à l’ordre, la personne filmant le conseil a récidivé avec ses commentaires injurieux accompagnant presque chacune des interventions de la minorité", rappelle Pascale Nouls (LLA).

Devant ce constat, le bourgmestre Bruno Lefèbvre (PS) a répondu favorablement à la requête du groupe LLA en se basant sur un article du règlement d’ordre intérieur du conseil communal.

La fin de la récré

De quoi réjouir la conseillère LLA. "Il était temps que le pouvoir communal sonne la fin de la récréation et dégage de substantiels moyens financiers pour que tous les citoyens puissent bénéficier d’une information objective et non orientée politiquement", poursuit Pascale Nouls. Du côté du cabinet du bourgmestre, on confirme qu’un dossier est à l’étude depuis un an et que celui-ci est sur le point d’aboutir pour permettre à court terme une retransmission des conseils digne de ce nom.

"Cela doit faire l’objet d’un marché public tout en nécessitant des budgets mais aussi des moyens techniques non négligeables. À l’heure actuelle, la salle des mariages n’est pas équipée pour, ni insonorisée correctement et ne répond donc pas aux critères indispensables de qualité et d’impartialité."

Dans l’entourage du maïeur, on insiste par ailleurs sur le fait que l’accessibilité et la transparence des décisions prises en faveur de la population figuraient déjà parmi les priorités du collège PS-Ecolo-MR au travers de son plan stratégique transversal (PST).