L'entente entre Michel et son filleul Frédéric, qui est également son voisin, est loin d'être la plus chaleureuse. Cela fait plusieurs années que les conflits ne cessent de s'accumuler. Le 3 juillet 2020, à la suite d'une dispute concernant une place de stationnement, Michel a sorti sa tronçonneuse et a menacé la victime de le tuer. 
 
"Je voulais tester la tronçonneuse par la même occasion"
 
Lors de son audition auprès des services de police, le prévenu a déclaré "qu'il voulait simplement intimider, Frédéric et par la même occasion, tester sa tronçonneuse qu'il n'avait plus employée depuis trois ans". 

"Je n'ai pas voulu l'effrayer mais juste couper la barrière qui séparait nos deux habitations", a précisé le prévenu à la barre du tribunal correctionnel de Tournai. "Les relations sont tendues et c'est un euphémisme", a tenu à indiquer l'avocat de la partie civile. "Mon client a déjà été victime de coups en 2018. Il a également porté plainte pour harcèlement et violation du domicile. Il va de soi que Frédéric a pris la menace du prévenu au sérieux". 
 
Une tentative de méditation avait déjà été mise en place mais elle a très rapidement échoué. "Michel se sent autant victime qu'auteur", a ajouté le représentant du ministère public qui ne s'oppose pas à une suspension du prononcé.
    
L'avocat de la défense, Me Gossieaux, a partagé la déclaration de Michel auprès des services de police. "J'ai tourné ma tronçonneuse vers la barrière car elle était une source de problème. La menace n'est donc pas à l'égard de la victime mais bien contre cette barrière. Mon client a subi une succession d'événements dramatiques tout au long de sa vie. Notamment avec la perte de sa fille à l'âge de 28 ans. Par la suite, il a connu la rue et a été fort heureusement recueilli par sa grand-mère". De ce fait, le conseil du prévenu a sollicité l'acquittement ou une suspension du prononcé. 
 
Après avoir perturbé l'audience en coupant systématiquement la parole, Michel a affirmé "qu'il avait désormais la paix". Le jugement sera prononcé le 5 avril.