Deux décès sont enregistrés au home du CPAS et, pourtant, la situation liée au Covid s’améliore. Ces derniers jours, le CPAS de Frasnes a vu le nombre des personnes infectées par le coronavirus au sein de sa maison de repos diminuer suite à des tests pratiqués lundi sur les résidents et mardi sur le personnel.

Au niveau des pensionnaires, alors qu’il y a quinze jours seize personnes avaient été contrôlées positives, ils ne sont plus que quatre aujourd’hui. Malheureusement, deux personnes sont décédées, l’une en lien avec le coronavirus, l’autre pour laquelle le lien n’est pas confirmé, mais la personne était effectivement positive. Au niveau du personnel, le nombre de cas a doublé, passant de deux à quatre.

"Cela signifie que les personnes qui étaient positives et qui ont terminé leur période d’incubation peuvent sortir de leur chambre dans la zone de cohortage, étage réservé aux cas positifs, et regagner leur chambre initiale", explique Valéry Gosselain, président du CPAS. "Ceux qui ont été déclarés positifs vont entrer dans une chambre dans la zone de cohortage en compagnie de ceux qui terminent leur période d’incubation."

Comme précédemment, du personnel est exclusivement affecté à cette zone.

Les mesures strictes prises depuis le début de la pandémie ont retardé l’apparition du Covid-19 au sein de l’institution. Ensuite, les mesures plus strictes encore se sont montrées efficaces puisque le nombre de cas diminue.

Vigilance

"Il faut rester vigilant au niveau du personnel mais il est impossible de savoir si le personnel est infecté dans le cadre de ses prestations professionnelles ou par une relation privée à l’extérieur, poursuit le président. Le tracing des cas positifs est en cours d’élaboration et, à la lueur des enseignements de celui-ci, d’éventuels tests complémentaires seront réalisés pour décider, je l’espère, de permettre très rapidement à nouveau aux résidents de recevoir la visite de leur famille. À ce stade cependant, la prudence reste de mise sous peine de voir ces résultats encourageants vite se détériorer."

B.D.