Ceux qui entrent dans le village d’Anvaing via la RN60 ne peuvent que tomber sous le charme de cette superbe drève. Avec ses arbres centenaires et le domaine du Château, cet espace de verdure fait la fierté des habitants du village.

Ces allées de frêne qui entournent la voirie vont devoir malheureusement changer d’aspect, car ces frênes sont atteints de la chalarose.

La chalarose du frêne est une maladie pathogène très virulente causée par un champignon qui, depuis quelques années, provoque des dégâts importants aux frênes dans toute l’Europe. Elle a touché nos arbres voici une dizaine d’années. Elle provoque dans un premier temps le flétrissement des feuilles du houppier épuisant progressivement les arbres. Deux ou trois ans plus tard, des nécroses apparaissent à la base des troncs. Les arbres atteints dépérissent graduellement, des branches mortes surviennent dans la cime des arbres avant que l’arbre ne deviennent lui-même entièrement sec.

Il faut donc prendre des mesures radicales pour éviter la propagation aux autres frênes. Et ces arbres deviennent plus fragiles,ce qui augmente les risques d’accidents lors des tempêtes.

Vers le 15 avril, 89 frênes seront donc abattus. La DNF (Département Nature et Forêts de la Wallonie) a d’ailleurs informé, via un courrier, qu’elle préconisait l’abattage des arbres pour des raisons évidentes de sécurité.

Déviation

Durant la période d’abattage, estimée à quatre jours, la Drève sera fermée de 7h à 17h. Une déviation sera mise en place via la rue de la Gare.

En accord avec la commune, le propriétaire remplacera dès l’automne prochain les frênes abattus par des chênes non susceptibles d’être atteints par la maladie.

La Drève présentera progressivement dans sa partie est une homogénéité croissante de sa composition, à l’instar de la partie ouest, entre le château et le village d’Anvaing, composée depuis sa replantation en 2011 exclusivement de chênes.

“Cet abattage, tout le monde le regrette, à commencer par les propriétaires du Domaine du château d’Anvaing qui accordent une attention particulière à la préservation de la biodiversité. Depuis 2014, le Domaine a notamment relevé le défi de planter un kilomètre de haies double rang par an. Les effets d’embellissement et de maillage de la campagne sont déjà bien visibles depuis la Drève entre le château et la N60”, explique le service communication de la commune de Frasnes.

Les haies sont composées de 19 espèces d’arbustes différents de manière à assurer le meilleur effet sur la biodiversité. Le domaine est également émaillé de nombreuses mesures agro environnementales dont des bandes fleuries et des bandes à haute valeur environnementale.

“Ces efforts ont été récompensés en 2015 par l’obtention du prestigieux label européen Wildlife Estate. La certification Wildlife Estate, reconnue par la Région wallonne, promeut et soutient une gestion exemplaire des territoires ruraux au sein de l’Union Européenne en réponse aux facteurs menaçants tels que l’abandon des pratiques traditionnelles, la conversion des systèmes de production, la pollution ou la propagation des espèces exotiques envahissantes. Plus récemment encore, 44 nichoirs à mésange ont été placés dans le parc du château en collaboration avec un ornithologue local”.