C'est toujours l'incertitude la plus totale en ce qui concerne la prochaine édition de la ducasse d'Ath. Lundi soir, à l'issue d'une nouvelle réunion à laquelle ont pris part les principaux acteurs de l'évènement, aucune décision ferme et défintive n'a été prise. 

"Tout dépendra de ce que dira le prochain Codeco qui est postposé au 18 juin. Ce n'est qu'après cette date que la Ville décidera si la ducasse peut avoir lieu ou pas en août prochain. Il y a urgence d'y voir clair car après, les délais seront beaucoup trop courts pour l'organiser", indique le bourgmestre Bruno Lefèbvre (PS).  

Récemment, ce dernier a interpellé le gouverneur de la province de Hainaut sur le flou qui entoure les derniers assouplissements annoncés par le gouvernement fédéral. "Voilà plusieurs semaines que le Codeco annonce que des évènements culturels rassemblant jusqu'à 75.000 personnes en extérieur pourront se dérouler cet été sur notre territoire mais sans préciser toutes les obligations qui incomberont aux organisateurs pour garantir la sécurité sanitaire."

Et notre interlocuteur de constater qu'à l'heure d'aujourd'hui, les seules grosses manifestations sont des festivals de musique programmés sur un site bien délimité avec une seule entrée et une seule sortie. De surcroît, les spectateurs devront être en possession d'un passeport Covid save ou d'un test PCR négatif pour y accéder. 

"Un tel dispositif est irréalisable à l'échelle d'une ville comme Ath qui comporte pas moins d'une quinzaine d'entrées, sans parler des nombreux sentiers et écluses qui permettent aussi de rejoindre le centre-ville. Il serait impossible de filtrer l'ensemble du public (100.000 personnes sur un week-end) en sachant qu'il y a déjà 10.000 habitants vivant dans l'intra muros qui échapperaient à tout contrôle", poursuit Bruno Lefèbvre. 

Le bourgmestre de la cité des Géants trouve vraiment dommage et injuste que seuls des festivaliers ayant les moyens financiers auront la possibilité d'aller faire la fête cet été à Tomorrowland et au Pukkelpop! Un peu comme pour les courses cyclistes, Bruno Lefèbvre pourraient demander à ses concitoyens de regarder sagement devant leur TV les festivités que No-Télé retransmet chaque année en direct. 

"Ce genre de consigne ne serait pas respecté par tout le monde et puis cela n'aurait absolument aucun sens", déclare Bruno Lefèbvre. Environ 75% des acteurs de la ducasse (porteurs, fanfares, etc.) souhaitent que celle-ci puisse avoir lieu. Je les comprends mais sur base des règles sanitaires en vigueur pour le moment, se lancer dans une telle organisation populaire relève de l'utopie", ne cache pas le maïeur athois. 

Les Athois(es) devront encore patienter une bonne semaine avant d'être fixé(e)s sur le sort qui sera réservé en 2021 à cette tradition ancestrale reconnue par l'Unesco sur laquelle ils ont déjà dû faire l'impasse l'an dernier à cause de ce maudit virus.