Fermée au public depuis de nombreux mois, la piscine du Nautisport aurait dû rouvrir ses portes ce lundi 4 janvier en même que les établissements scolaires. C’est en tout cas la date qui, début décembre, avait été officiellement annoncée par les responsables du complexe sportif enghiennois.

Qu’ils soient particuliers, étudiants ou faisant partie d’un club, les nageurs devront encore s’armer de patience avant de pouvoir à nouveau pratiquer la natation dans la cité d’Arenberg. À la veille du passage à l’An Neuf, la direction de la régie communale autonome (RCA) en charge de la gestion du site a communiqué la mauvaise nouvelle sur la page Facebook de Nautisport en l’accompagnant d’une citation empruntée à Horace : La patience rend tolérable ce qu’on ne peut empêcher.

Et l’équipe du Nautisport d’indiquer que malgré l’engouement manifesté par certains nageurs impatients de pouvoir se remettre à faire des longueurs, la fréquentation attendue de la piscine par les écoles à l’occasion de la rentrée des classes, reste trop faible pour ce début du mois de janvier.

Sur les réseaux sociaux ou cette fermeture prolongée alimente les débats, allant jusqu’à provoquer une certaine incompréhension parmi les nombreux adeptes des sports aquatiques, le président de Nautisport justifie cette décision impopulaire. "À tort, nous avions tablé en ce début d'année sur un retour en force des clubs et des écoles avec pour objectif d’atteindre une fréquentation de la piscine de l’ordre de 50% dans le respect des règles sanitaires. En se situant entre 5% et 10%, la demande des implantations scolaires et des clubs reste actuellement beaucoup trop faible. Vu le contexte, nous devons faire preuve de prudence et ne pas gaspiller l’argent public", argumente Stephan De Brabandere.

Et ce dernier d’admettre que Nautisport devra aussi se montrer plus prudent lors de sa prochaine communication. "Nous espérons de tout cœur que ce report soit le plus bref possible. Face à ces temps difficiles, nous nous imposons de gérer l’infrastructure avec la plus grande prudence financière et sanitaire."

Les gestionnaires de la piscine assurent qu’ils continuent à tout mettre en œuvre pour la rouvrir dès que possible. L'attente devient d'autant plus pénible pour les nageurs qu'ils doivent courir à Grammont, à Renaix ou encore à Braine-l'Alleud pour s'entraîner. En effet, l'offre est devenue inexistante dans les villes environnantes. Le bassin de natation de Lessines a définitivement fermé ses portes pour cause de vétusté tandis que celui d'Ath s'apprête à subir une rénovation en profondeur qui s'étalera sur une bonne année.