Initialement condamné à une peine de travail, la cour d’appel du Hainaut vient de réquérir trois ans de prison à l’encontre du dealer

En juin 2017, deux perquisitions menées par le service d’enquête et de recherche (SER) de la zone de police Sylle et Dendre avaient permis de saisir d’importantes quantités de cannabis sur le territoire enghiennois. Au total, 660 plants de cannabis avaient été découverts dans une habitation de la rue des Combattants loué par un individu s’adonnant à genre de culture illégale!

A l’époque, l’affaire avait été mise à l’instruction à Mons chez le juge Blondiaux qui avait placé sous mandat d’arrêt l’auteur des faits pour infraction à la législation sur les stupéfiants.

Dans le cadre de cette affaire, l’intéressé avait été condamné en mai dernier, par le tribunal correctionnel du Hainaut, à une peine de travail de 120h pour avoir détenu et vendu du cannabis tout en détournant de l’énergie auprès d’Ores. Une sanction jugée trop clémente par le ministère public qui vient de requérir contre le prévenu une peine d’emprisonnement de trois ans ainsi qu’une confiscation de 20.000€ devant la quatrième chambre correctionnelle de la cour d’appel du Hainaut.

B.D