Un air d'avant Covid planera cet été au dessus du parc communal d'Enghien. Après le succès rencontré en 2020 par les balades artistiques de Ceci n'est pas LaSemo au coeur du domaine d'Arenberg - nouveau concept adapté aux jauges sanitaires très strictes qui étaient imposées à l'époque aux organisateurs - l'équipe du festival enghiennois remet le couvert en juillet prochain en bénéficiant, cette-fois, de plus de latitude pour accueillir un plus grand nombre de spectateurs.

"Suite aux assouplissements qui ont été annoncés le 11 mai dernier par le Codedo pour les évènements culturels de juillet, à savoir 2500 personnes maximum en extérieur avec le respect des distances, nous serons en mesure de proposer une édition 2021 qui se rapprochera de la version habituelle du festival ayant forgé sa notoriété avant la crise sanitaire", se réjouit Samuel Chappel, fondateur et directeur de LaSemo.

Sur base de ces mesures plus light, le staff organisateur est parvenu à activer dans l'urgence un plan B qui lui permettra de fixer rendez-vous au public aux dates prévues des 9, 10 11 juillet prochains. Bien plus ambitieux que celui de l'été dernier. le festival rebaptisé Ceci n'est toujours pas LaSemo proposera deux tranches horaires: de 9h à 16h et de 17h à minuit. Avec une jauge de 2.500 personnes par demi-journée pour un total de 15.000 festivaliers sur les trois jours. Le public pourra notamment profiter de trois scènes de concert dont la plus grande se situera à l'arrière duchâteau mais aussi de plusieurs espaces de spectacles d'art de rue, une zone de détente, des bars et foodtrucks, ainsi qu'un espace réservé aux jeux et activités pour émerveiller petits et grands. Six conférences inspirantes figurent également au programme.

"Il était primordial pour nous d'offrir cet été encore des moments de rencontre et de culture en se rapprochant au maximum de la version traditionnelle de LaSemo, poursuit Samuel Chappel. Ceci n'est toujours pas LaSemo... mais sera une réelle invitation à retrouver une liberté oubliée, en toute sécurité. "Si toutes les mesures sanitaires à venir ne sont pas encore connues, elles seront évidemment toutes appliquées et avec soin pendant l'événement", assurent les organisateurs. De plus, aucun coronapass ne sera demandé au public pour accéder au site du festival.

Ceci n'est toujours pas LaSemo sera donc un projet différent de la réinvention du festival en 2020. Une version plus fidèle du festival classique pour des émotions élargies lors d'un événement un peu réduit. Le public retrouvera la liberté de se déplacer à loisir dans les dizaines d'hectares verdoyants du parc d'Enghien. En ce qui concerne la programmation musicale, les organisateurs sont en train de la peaufiner et il faudra patienter encore quelques jours avant que les premiers noms ne soient dévoilés.

"Des artistes confirmés seront de la partie", indique Samuel Chapell tout en préservant l'effet de surprise. La billetterie ouvrira normalement dans le courant de la semaine à venir. Toutes les informations seront relayées sur la page Facebook officiel de LaSemo et sur celle spécialement créée pour sa version revue et corrigée en raison de la pandémie.

En juillet 2020, Ceci n'est pas LaSemo avait proposé des balades immersives pour 24 groupes de 250 personnes dans un été vidé de tout événement culturel. Le mois dernier, le festival des arts forains Namur en Mai a offert, sous la houlette des mêmes organisateurs, des moments artistique à quelques 4.000 personnes. "Cette édition particulière de LaSemo viendra compléter et confirmer l'expertise événementielle de Pastoo, en toutes circonstances", souligne Samuel Chappel en guise de conclusion.