Pays Vert

La majorité justifie cette hausse du montant relatif à la délivrance de cette carte délivrée aux riverains pour financer le coût des opérations de contrôle et d’encodage des 2500 véhicules garés dans le centre-ville

Depuis déjà de nombreux mois, la majorité enghiennoise a élargi la zone bleue à l’ensemble de l’intra-muros. L’objectif est de libérer des places de parking dans le centre-ville pour faciliter l’accès aux commerces, lesquelles étaient il n’y a pas encore si longtemps « squattées » par des navetteurs extérieurs à l’entité prenant le train au départ de la gare de la cité d’Arenberg.

Les riverains, eux, ne sont pas tenus d’utiliser le disque bleu puisqu’ils peuvent obtenir une carte de stationnement à l’année. Jusqu’ici, le prix pour la délivrance de cette carte était de 15€. Lors du conseil communal, il a été décidé par le pouvoir local d’augmenter la redevance de 10€ pour la porter à 25€ mais sur une période plus longue de 16 mois. Celle délivrée aux professionnels passe, quant à elle, de 30€ à 50€.

“Les opérations de contrôle et d’encodage concernent quelques 2500 véhicules et nécessitent des heures de travail plus importantes que prévues. La complexité vient aussi du fait que chaque carte a une durée de validité équivalente sans pour autant entrer en vigueur à la même date. Voilà pourquoi, nous proposons de recoller sur une année civile via l’octroi de nouvelles cartes qui seront valables du 1er septembre 2019 au 31 décembre 2020”, explique le bourgmestre Olivier Saint-Amand (Ecolo).

Et ce dernier d’ajouter que ce montant, bien que revu à la hausse, reste bien en deçà des tarifs pratiqués dans la plupart des autres communes. “Le fait est que le montant initial de 15€ ne permet pas de financer correctement ce service qui nous prend beaucoup de temps et d’énergie. “Si en plus, ça nous coûte de l’argent, alors autant revenir à la situation anarchique qui régnait auparavant au niveau du stationnement urbain”, poursuit le maïeur.

L’opposition CDH et MR a voté contre cette majoration, préconisant de maintenir les 15€ tout en réfléchissant à la mise en place d’un système 100% automatisé, informatisé et digitalisé à partir des PC, tablettes et smartphones des détenteurs de ces cartes.

B.D