Ancien responsable du service communication de la ville d’Enghien et auteur de plusieurs romans (Liens éternels, Terres de Sang, Anagramme: un thriller de feu) et beaux ouvrages dont "Enghien, ville d'art et d'histoire" ou encore de "De Namur à Compostelle en 100 étapes", Christian Debruyne a choisi de réorienter sa carrière professionnelle afin de pouvoir pleinement assouvir sa passions sans limite pour l'écriture et la lecture. 

C'est après avoir parcouru les chemins de Compostelle qu'il a défintivement tourné une page de sa vie pour en ouvrir une nouvelle plus en phase avec ses aspirations. Figure bien connue de la cité d'Arenberg, Christian Debruyne vient d’être élu au poste de secrétaire général de l'association des écrivains belges de langue française.

Fondée au début du 20ème siècle (1902), l'AEB a pour principales missions l’étude, la protection et le rayonnement des lettres françaises de Belgique. Basée à Bruxelles, l'institution compte des centaines d’écrivaines et écrivains qui proposent aux lecteurx de mieux comprendre le monde dans sa diversité.

Cette vision est entièrement partagée par son nouveau secrétaire général pour qui la littérature représente davantage que son sens purement littéraire. Au-delà de l’aspect esthétique, du plaisir de lire ou encore de voyager par la lecture, il existe à ses yeux une autre dimension de la littérature, à savoir une littérature des idées, impliquée, sinon engagée dans différents domaines de l’existence. 

"La littérature nous invite souvent à revoir notre tendance à la subjectivité. Ainsi, celle-ci nous ouvre à une certaine sensibilité, à la façon d’appréhender les choses de la vie et à nous intéresser à l’autre. Parfois celle-ci se montre revendicatrice, elle nous bouscule et nous force à ouvrir les yeux sur ce qui nous entoure. C’est là un rôle d’une importance majeure, dans un monde où l’individu à de plus en plus tendance à se centrer sur lui-même", confie Christian Debruyne. 

C’est essentiellement l’envie de participer de manière active à la vie de l’association des écrivains belges de langue française ainsi que la volonté de promouvoir le livre dans toutes ses dimensions qui ont poussé notre interlocuteur à accepter la charge de secrétaire général de cette vénérable institution, néanmoins très ancrée dans la modernité.

À cet effet, l’A.E.B. organise tous les mois une soirée des lettres au cours de laquelle plusieurs auteurs sont invités à présenter leur ouvrage. Il va sans dire que l’éclectisme est de mise: roman, conte, poésie, théâtre, bibliographie, récit, essai, nouvelle… tous les genres sont abordés avec toujours cette même volonté de sublimer la littérature. De même, l’A.E.B. diffuse des informations sur la vie littéraire via ses supports numériques et sa revue quadrimestrielle Nos Lettres. Sans oublier la remise de différents prix littéraires venant récompenser les ouvrages retenus par les différents jurys.

Enghiennois de cœur, Christian Debruyne, domicilié à Hoves dans l'entité voisine de Silly, se dit également prêt à apporter son soutien aux initiatives locales qui visent à promouvoir une littérature pour tous ainsi qu’à informer plus en avant de nouveaux auteurs en quête d’informations sur le monde du livre.