L'histoire de Flavie va en surprendre plus d'un. C'est lors d'un trajet en voiture que cette fascination pour le roi Philippe a commencé. Alors qu'elle entendait fréquemment parler de Joe Biden dans les médias, Flavie a demandé des explications sur ce dernier à sa maman. " Elle est très spontanée et curieuse. Flavie souhaitait savoir qui était le président en Belgique. J'ai répondu qu'ici, ce n'était pas un président mais que notre pays était dirigé par le roi Philippe", déclare la maman de Flavie.

Depuis que cette petite fille a pris conscience de la présence d'un chef d'État en Belgique, cette dernière s'est passionnée pour le souverain. Avec l'aide de son institutrice et l'accord de ses parents, Flavie a donc créé plusieurs cadeaux à destination du Roi. "J'ai fait un dessin de moi. J'ai aussi créé une carte décorée avec ma photo et j'ai écrit une lettre avec Madame Isabelle, mon institutrice", précise Flavie.

Des cadeaux uniques et personnels

C'est donc avec des idées bien précises que cette petite fille de cinq ans a demandé de l'aide à son enseignante. "J'étais un peu surprise de la demande car elle n'a que cinq ans. Mais, en même temps, je ne suis pas étonnée. Flavie est une petite fille étonnante et pétillante. Nous avons discuté ensemble de ce projet. Cependant, elle avait des idées très précises. Elle voulait que sa photo soit sur une carte ainsi que les lettres de son prénom. Elle voulait également faire un dessin qui la représentait. Pour la lettre, elle m'a dicté ses idées. C'était aussi l'occasion d'expliquer aux autres enfants, les personnalités de notre royauté", déclare Mme Isabelle, institutrice à l'école communale de Buissenal, dans l'entité de Frasnes-lez-Anvaing.

À travers cette lettre, Flavie exprime son souhait de rencontrer le roi Philippe. " Dans la lettre, je dis que je veux le rencontrer parce que je ne l'ai jamais vu en vrai. J'espère qu'il va m'inviter au Palais pour le voir, ainsi que la reine Mathilde et ses enfants. Mais, si je reçois une carte de sa part, je serai déjà contente", précise Flavie.

La lettre ainsi que les autres cadeaux personnels ont déjà été envoyés au souverain. Désormais, Flavie n'attend plus qu'un retour positif. "J'espère qu'il va me répondre. Si je peux le rencontrer, je lui offrirai des chocolats", conclut l'enfant !