Les derniers budgets pour l’exercice 2021 ont été votés avant la trêve des confiseurs dont celui de Flobecq qui présente à l’ordinaire un résultat positif de 37.600€. A l’exercice global, la petite entité rurale des Collines préserve un boni de 1.151.243€.

A l’instar des autres communes, l’impact de la crise sanitaire n'est pas indolore au niveau des recettes, en régression de 100.000€ en raison des frais imputables au Covid mais également à une érosion de la fiscalité qui, à elle seule, représente 61% du budget flobecquois. L’IPP a rapporté moins que prévu en raison du tax-shift tandis que le précompte immobilier a vu à contrario son rendement augmenter.

Du côté des dépenses, la hausse est notable en ce qui concerne le personnel. Pour ce qui est des transferts, seule la dotation communale en faveur du CPAS est plus élevée qu’en 2020. Celle-ci est identique pour la zone de police et même en baisse pour la zone de secours et le traitement des déchets.

Au service extraordinaire, la majorité PS Vivacité à budgétisé des investissements pour un montant de 2.200.000€ auxquels il convient d’ajouter une enveloppe supplémentaire de 3.000.000€ pour de futurs projets.

Parmi les investissements les plus significatifs, commençons par la revitalisation de la Grand-Place (370.000€). L’an prochain, le bâtiment de l’hôtel de ville ayant pignon sur celle -ci bénéficiera d’un lifting à hauteur de 58.000€. Dans le secteur de la mobilité douce, une somme de 35.000€ est prévue pour financer l’aménagement et la sécurisation du dernier tronçon du Ravel. Un gros budget (560.000€) sera également alloué au remplacement de l’éclairage public par des luminaires beaucoup plus performants tout en étant moins énergivores.

D’un point de vue sportif, un montant de 114.000€ permettra de renforcer l’offre du centre Jacky Leroy dont la salle disposera d’un gymnase interactif mais aussi d’un nouvel éclairage LED. Les appareils de fitness situés à l’extrieur bénéficieront d’une mise en lumière (5000€). La majorité n’a pas oublié le club de football (RUS) ou, en plus de l’amélioration du chauffage, de nouveaux terrains seront aménagés.

Citons encore sur le plan culturel et touristique les travaux d’extension de la bibliothèque (239.000€) ainsi que la revitalisation de la maison des plantes ou une nouvelle scénographie verra le jour, de même que l’espace Horeca sera reconfiguré autour du thème de la bière. 

Ajoutons encore la mise en place de caméras intelligentes ANPR, la création de sept logements sociaux (650.000€) et d’une épicerie locale, sans oublier plusieurs réfections de voirie parmi lesquelles la rue Adelin Delmez (377.000€).

Du côté de l’opposition, le groupe CDH a voté contre le budget ordinaire tout en s’abstenant à l’extraordinaire. Son porte-parole Xavier Vancoppenolle redoute l’impact futur des dépenses sur les finances communales tout en constatant que certains investissements sont reportés d’année en année. Quant aux libéraux, ils ont désapprouvé le budget, y compris à l’extraordinaire. Ces derniers regrette un manque de soutien à la relance économique et aux commerçants fragilisés par la crise sanitaire