Retardés de presque un an en raison de plusieurs péripéties, dont bien évidemment la crise sanitaire, c'est ce lundi 14 juin 2021 que débutent officiellement les travaux de rénovation de la Grand-Place de Flobecq. Il faut dire que son dernier lifting remonte à déjà à un bon quart de siècle. Un investissement de 322.873€ sera consenti pour mener à bien ce chantier-phare de la législature en cours. Dans le cadre de la revitalisation des cœurs de village, la majorité socialiste avait répondu, sous la précédente mandature, à un appel à projets du SPW qui lui a permis d'obtenir un subside appréciable de 150.000€.

"Cette revitalisation attendue de longue date par les Flobecquois concerne principalement le haut de la place qui, à l'heure actuelle, s'apparente davantage à un vaste parking faisant la part belle à la voiture. Une fois reconfigurée, cette partie située face au bureau de poste deviendra entièrement piétonne et fera la part belle à la mobilité douce", indique l'échevin des Travaux Thomas Englebin (PS).

C'est donc aujourd'hui que démarre la première phase de cet important chantier pour une durée de 15 jours. Celle-ci consistera uniquement à réaliser la tranchée des impétrants (électricité, eau et Proximus) afin de ne pas neutraliser le haut de la place en prévision de la ducasse Saint-Christophe qui est maintenue sous un format adapté aux contraintes de la crise sanitaire. Tout ce périmètre est désormais interdit au stationnement ainsi que sur la place de Cairanne mais les commerces resteront bien entendu accessibles tout au long des travaux.

Après un arrêt d'un mois en juillet, le chantier entrera dans sa seconde phase, de loin la plus ambitieuse, à partir du 2 août prochain. " Ces travaux s’inscrivent dans une volonté de redéployer le haut de la place du village avec un agrandissement des terrasses et surtout une mise au vert de l’espace par l’introduction d’une bordure verte le long de la N57 Lessines-Renaix. Le projet prévoit d'aplanir toute cette zone qui descend vers le kiosque et l'église et dont la forte pente n'est vraiment pas pratique pour les usagers, ni pour les clients des cafés situés de ce côté-là. Ces derniers doivent presque tenir leur verre pour qu'ils ne tombent pas lorsqu'ils sont attablés à la terrasse d'un bistrot'", fait remarquer à juste titre l'échevin des Travaux.

Et notre interlocuteur d'ajouter que les piétons et personnes à mobilité réduite bénéficieront d'un accès plus sécurisé, de même que les cyclistes. Un emplacement de parking spécifique pour les vélos sera aménagé tandis que des bornes de rechargement seront installées pour les modèles électriques. Ces travaux seront mis à profit pour renouveler l'éclairage public à cet endroit. Les vieux lampadaires énergivores seront remplacés par des luminaires contemporains. "En collaboration avec Proximus, il est prévu d'intégrer la technologie Ominiflow qui est déjà présente sur le site du centre administratif", précise encore Thomas Englebin.

Du nouveau mobilier urbain verra également le jour, offrant davantage de convivialité à la future place. Les seuls véhicules motorisés qui auront encore la possibilité d'accéder à la partie supérieure de celle-ci grâce à un système de bornes rétractables dans le sol seront les livreurs et les services de secours. En ce qui concerne le parking, les places perdues sur le haut de l'Agora seront reportées sur le bas et le nombre d’emplacements devrait de cette façon rester pour ainsi dire le même.