En juin dernier, quelque 400 personnes avaient manifesté pacifiquement sur le site de La Houppe contre le projet de parc aux loups pour lequel la SPRL Domaine du Mont de Rhodes avait introduit une demande de permis englobant la création d'un village écotouristique au coeur d'une ancienne sablière.

Le fonctionnaire technique de la Région Wallonne vient de donner gain de cause aux opposants en refusant d'octroyer les autorisations nécessaires au promoteur désireux de mener à bien ce projet bénéficiant du soutien inconditionnel du collège communal dans le cadre de la revitalisation touristique de La Houppe.

Pour rappel, l'investisseur privé qui n'est autre que Tony Fort, le fils de Marcel Fort, l'ancien exploitant de la défunte décharge du Radar ayant cessé ses activités au début des années 2000, a sollicité cette demande en vue de construire des logements sur pilotis (style cabane) avec vue sur un enclos abritant une meute de six loups.

L'enquête publique avait déjà donné lieu à plusieurs centaines de réclamations émanant de groupes environnementalistes pour qui un tel projet, assimilé à un petit Pairi Daiza, n'a pas sa place dans une zone classée Natura 2000. La DNF avait également remis un avis négafif pour des raisons là encore environnementales. 

Débouté, le promoteur dispose à présent d'un délai de 20 jours pour aller en recours contre la décision du SPW qui lui est défavorable.