Le fils de Marcel Fort, l'exploitant de la défunte décharge du Radar, a récemment introduit auprès de l'administration communale de Flobecq une demande de permis unique pour la création de logements éco-touristiques et d'un enclos à loups sur le site de l'ancienne sablière ayant cessé ses activités au début des années 2000. Celle-ci fait actuellement l'objet d'une enquête publique qui a démarré ce 19 mars et qui prendra fin le 2 avril prochain.

Voilà déjà plusieurs années que Tony Fort travaille sur cet ambitieux projet qui s'inscrit dans le cadre de la revitalisation touristique du site de La Houppe, magnifique zone boisée située sur les hauteurs du village au coeur du parc naturel du Pays des Collines, en bordure de la frontière linguistique. "Ayant eu la chance de vivre l'expérience de loger dans une cabane entourée de loups, j'ai eu l'idée de reproduire ce concept dans un environnement naturel qui s'y prête à merveille. Le loup est un animal mystérieux qui m'a toujours fasciné et qui hante de nombreuses histoires et contes pour enfants", confie Tony Fort. 

Le domaine du Mont de Rhodes, tel est le nom du futur parc qui occupera un moins de deux hectares des 27 hectares de la carrière de la Sablière. Au total, celui-ci comprendra six chalets en bois sur pilotis d'une superficie de 31 m2 à l'intérieur desquels les touristes pourront séjourner tout en ayant une vue sur une meute de six loups dont le territoire s'étendra sur 1,6 hectares d'un massif forestier composée essentiellement de hêtres et de châtaigners. Un septième chalet servira d'accueil tandis qu'un local sera également aménagé pour le vétérinaire et le soigneur qui veilleront au bien-être des loups. 

"Les loups proviendront d'autres parcs qui les ont vu naître. Pour les admirer, il faudra impérativement séjourner dans un des chalets situés à l'intérieur du parc. Nous voulons offrir aux futurs visiteurs un maximum d'authenticité en pleine forêt, dans une atmosphère qui rappellera un peu celle des trappeurs. Ceux-ci seront au contact direct des loups tout en étant séparés pour des raisons évidentes de sécurité par de grandes baies vitrées qui feront office de clôtures transparentes", poursuit Tony Fort.  

A l'instar du bourgmestre Philippe Mettens, notre interlocuteur est convaincu que l'ouverture du parc aux loups renforcera l'attractivité du site de La Houppe tout en profitant aux commerçants locaux en termes de retombées économiques. "Le site de La Houppe est encore plus prisé des Flobecquois mais aussi des habitants des communes voisines depuis le début de la crise sanitaire. Le confinement a permis aux gens de redécouvrir leur région ainsi que les plaisirs de la randonnée et c'est une excellente chose."

En comptant huit à neuf mois de travaux, Tony Fort qui a investi énormément d'énergie et d'argent dans ce projet, espère que le domaine du Mont de Rhodes, nom de la colline sur laquelle se trouve l'ancienne sablière, pourra ouvrir ses portes en 2022.