En l'espace de quelques années, la commune de Flobecq est parvenue à renouer avec son glorieux passé brassicole. La petite entité rurale du Pays des Collines s'est même forgée auprès des amateurs de boissons houblonnées une nouvelle et solide réputation qui rayonne désormais bien au-delà de ses frontières.

Tout le mérite en revient à John Christian Kavakure, un jeune et talentueux ingénieur-brasseur originaire du Burundi. Désormais à la tête de sa propre entreprise, les Brasseries de Flobecq, l'intéressé vient d'accoucher d'une nouvelle bière qui possède une fois encore toutes les atouts pour brasser le succès et régaler les papilles gustatives des amateurs de bière naturelle et authentique. 

Fidèle à son sens du marketing, le black brasseur du Plat Pays accorde toujours autant d'importance à la qualité et à l'originalité de ses breuvages tout en y associant systématiquement un grand nom du sport belge ou encore un évènement marquant comme l'exposition universelle de 1958 à laquelle il dédia, voici bientôt trois ans, sa toute première bière à l'occasion du 60ème anniversaire de celle-ci. 

Après avoir sorti la délicieuse Flo58, une ambrée bio (6%) qui décrocha une médaille d'or nullement volée, celui qui considère l'Orval comme étant à juste titre la meilleure bière du monde, récidiva un an et quelques mois plus tard avec la Flo Yellow, une alléchante blonde (6,5%) dont l'étiquette jaune sur laquelle apparaît une roue de vélo évoque la première victoire d'Eddy Merckx sur le Tour de France. 

John Christian Kavakure profita d'ailleurs du départ à Bruxelles de l'édition 2019 de la Grande Boucle commémorant ce premier bouquet glané 50 ans plus tôt par le Cannibale sur le TDF pour la commercialser. Jamais deux sans trois pour notre brasseur flobecquois qui, depuis quelques mois, produit une nouvelle bière promise elle aussi à un beau palmarès. Baptisée Red Flo, celle-ci rend hommage à un autre grand champion sportif belge, en l'occurrence le pilote Jacky Ickx qui, voici un demi siècle, devenait vice-champion du monde de Formule 1 au volant d'une Ferrari (1970). 

D'où la couleur rouge de l'étiquette de cette triple de 7,5% - flanquée de la lettre X, d'un casque et d'un compteur automobile - laquelle fait référence à la mythique écurie italienne au cheval cabré. Cerise sous le capot, John Christian Kavakure a une fois de plus trouvé la bonne formule tout en mettant son coeur et son savoir-faire pour élaborer sa nouvelle bière dont la mise en bouteille a démarré sur les chapeaux de roue lors du dernier grand prix de F1 de la saison disputé l'automne dernier. 

N'hésitez pas à la découvrir et à la déguster mais avec modération, surtout si vous prenez le volant!