Lors du conseil communal de ce mardi soir, le conseiller communal Jacques Dupire (indépendant) a sollicité deux points supplémentaires à l'ordre du jour. Dont, un point en lien avec la pandémie que nous traversons.

"Nous ne savons pas quand cette crise sanitaire va s'arrêter. De plus, les différentes mesures de protection semblent être oubliées ou mal respectées par certains citoyens. Même si la vaccination représente une des solutions pour vaincre cette pandémie, les citoyens vaccinés doivent impérativement continuer à se protéger. Il serait donc judicieux de rappeler les règles de distanciation dans une prochaine édition du journal communal ou sur le site Internet. Actuellement, les chiffres de contamination restent inquiétants et la lassitude des citoyens s'installe", déclare Jacques Dupire.

Même si on voit tout doucement le bout du tunnel pour l'Horeca et la culture dans les semaines à venir, le conseiller communal de Frasnes-lez-Anvaing souhaite que cette réouverture se fasse de manière sécurisée.

"Selon moi, les lieux frasnois qui vont s'ouvrir en mai devront si possible, être possesseur d'un label Safe. Pour une reprise sécurisée et durable, je propose donc qu'une commission se réunisse sur le sujet", ajoute Jacques Dupire.

Encourager les citoyens


D'après Carine De Saint-Martin, bourgmestre de l'entité, un article sera prochainement publié dans le journal communal afin de rappeler aux citoyens toutes les règles en vigueur. Pour le moment, 30 % des Frasnois ont été vaccinés mais il faut continuer à encourager les citoyens à respecter les règles. En ce qui concerne la demande de commission, la bourgmestre trouve que c'est beaucoup trop tôt.

En 2020, la commune de Frasnes-lez-Anvaing, a engagé diverses actions en faveur du monde économique et sportif. Pour Jacques Dupire, la situation de certains indépendants et de certains clubs sportifs mérite une grande attention en 2021. Le conseiller communal se demande donc si le Collège envisage une nouvelle aide destinée à ces secteurs.

"Nous sommes continuellement attentifs mais nous ne savons pas répondre à l'heure actuelle à cette question. Heureusement, la crise sanitaire a plus impact psychologique qu'économique dans la commune de Frasnes-Lez-Anvaing. Il est clair que tout le monde souhaite retrouver la vie d'avant et nous tenterons de trouver des solutions", conclut Sébastien Dorchy, échevin des Finances.