Ces dernières semaines, les administrations publiques sont la cible des pirates informatiques.
 
En janvier dernier, le centre hospitalier CHwapi subissait une cyberattaque à un moment stratégique. En effet, cet incident empêcha l'institution de prendre part à la vaccination du personnel médical et paramédical. Il y a quelques semaines, Belnet faisait également l'objet d'une cyberattaque d'une grande ampleur. Les commissions du parlement fédéral ont dû être annulées et reportées. Cette semaine, c'était au tour du SPF Intérieur. A la suite de ces trois attaques, la santé, la démocratie et les données personnelles des citoyens ont été mises en danger. 
 
A la lecture des articles de presse concernant ces attaques, la complexité, les dégâts matériels et le coût des attaques sont variables. Cependant, on constate un problème commun: la fuite de données privées vers l'extérieur. Données qui sont certainement revendues.  
 
Plus particulièrement au niveau de la commune de Frasnes-lez-Anvaing, Marian Clément et Michel Devos ont questionné le Collège communal et le CPAS afin de savoir si l'environnement informatique actuel est suffisamment protégé contre ce type de malveillance. 
 
"Au vu de la quantité et l'importance des données traitées par la commune et le CPAS, le groupe PS-AC souhaiterait que ces deux institutions réalisent un audit en cybersécurité, en vue de vérifier le degré de protection actuel et, le cas échéant, renforcer et protéger davantage la structure informatique de ces deux institutions communales", déclarent les deux conseillers socialistes.   
 
Le point sera inscrit à l'ordre du jour lors de la prochaine réunion du Collège communal.