Pas plus que dans les 13 autres communes hennuyères susceptibles d’être traversées à l’horizon 2030 par une ligne à haute tension aérienne de 380.000 volts, Elia n’est parvenu à convaincre la commune de Frasnes et ses élus de cautionner ce projet pour lequel l’opérateur a introduit une demande de révision de plan de secteur.

Réunis par visioconférence en raison de la crise sanitaire, les représentants des différents partis siégeant au conseil communal ont opposé un non catégorique et unanime à la Boucle du Hainaut.

Il faut savoir que si ce projet devait voir le jour, il impacterait à lui seul une superficie de plus de 200 hectares rien que sur le territoire de l’entité frasnoise. Sans parler des effets potentiellement dangereux sur la santé et dévastateurs sur l’agriculture, le commerce local, l’environnement, la biodiversité, le tourisme, le patrimoine ou encore l’Horeca.

La mobilisation contre le projet Elia à été très importante comme en témoignent les 1400 lettres de réclamation très documentées et argumentées qui ont été réceptionnées par l’administration communale dans le cadre de l’enquête publique organisée sur Frasnes.

Lors de cette séance par écrans interposés, majorité comme opposition ont déploré le manque de considération et de respect d’Elia envers les collectifs citoyens mais également une communication défaillante.