Déjà plus de 55 villes et communes wallonnes demandent que le gouvernement de la Région wallonne instaure rapidement la consigne sur les canettes et les bouteilles en plastique. C'est ainsi que lors du dernier conseil communal de Frasnes, les différents partis ont voté pour cette alliance.

Le parti socialiste est convaincu que la consigne n'est pas la solution. "C'est un combat qui n'aboutira à rien. Il faut favoriser le ramassage et la collecte des canettes ainsi que des PMC", a indiqué Michel Devos. Pour Didier Verdoncq (Ecolo), la récolte des cannettes avec des dsitributeurs a peu d'impact selon plusieurs études. "Bien entendu, cela reste un fléau préoccupant. Adhèrer à l'alliance pour la consigne est l'une des solutions pour la propreté publique".

"Le citoyen risque de payer la note"

Michel Delitte, chef de groupe du parti Horizon Citoyen, s'est abstenu tant que le coût vérité n'aura pas été revu par la Région Wallonne. "Les deux objectifs de cette consigne, résoudre le problème de la propreté publique et le recyclage. Pour résoudre les problèmes de canettes et bouteilles plastique il faudra vraiment que cette caution à l’achat soit élevée et il faudra aussi que ce système soit appliqué partout en Belgique et donc approuvé par toutes les régions. De même il faudra aussi que des accords se fassent à d’autres niveaux et notamment avec les pays limitrophes, si ce système n’est pas appliqué partout en même temps, je crains que les objectifs fixés ne soient pas atteints, a précisé le conseiller communal. "C'est très bien de recycler, mais si on augmente le recyclage, suite à l'application du coût vérité, c'est le citoyen qui risque finalement de payer la note et ce qu'on lui rendra d'une main avec la consigne, on lui reprendra de l'autre à cause du coûté vérité".