C'est ce mardi soir, que Sébastien Dorchy (MR), l'échevin des finances a présenté le budget de l'année 2021 pour la commune de Frasnes-Lez-Anvaing. Pour la majorité, la commune s'en sort plutôt bien malgré la crise sanitaire. En effet, cette dernière a dû faire face à des dépenses causées par la pandémie notamment en termes de nettoyage.

"Nous avons 108 672 euros de dépenses liées à la Covid-19. La chance de la commune de Frasnes, c'est d'avoir accumulé un certain boni qui va permettre d'éponger ces dépenses supplémentaires", déclare Sébastien Dorchy (MR), lors de la présentation du budget.

Concernant le budget ordinaire, qui permet le fonctionnement régulier de la commune, le résultat général prévisionnel pour 2021 présente un boni de 953 000 €. Pour les recettes, qui sont de 13,3 millions d'euros, l'échevin des finances semble satisfait de l'équilibre en termes de transferts, de prestations et de dettes.

"Il n'y a aucune augmentation sur
les taxes et les redevances. Il faut donner la possibilité aux citoyens de payer le juste prix et de ne pas les faire payer de trop. La dotation générale au Fond des communes augmente de 98 000 € par rapport au budget initial de 2020. Au niveau du précompte immobilier, nous avons 51 000 € en plus par rapport à l'année passée. Pour le reste, il n'y a pas de changements notables pour les recettes".

En ce qui concerne les dépenses, elles sont de 13,2 millions d'euros. C'est au niveau des dépenses de personnel qu'il y a une hausse plus importante. Cependant, on peut constater une diminution de la dotation de la Zone de secours car les provinces reprennent de façon progressive les budgets communaux. Pour la dotation au CPAS de la commune, on retrouve 1,3 million d'euros au budget initial.

5,7 millions de dépenses extraordinaires

Pour 2021, la commune de Frasnes souhaite mettre en place de nombreux projets. Ce sont donc 65 investissements qui sont prévus pour cette année, avec un total de dépenses qui s'élève à 5,7 millions d'euros.

Parmi ces investissements, on notera pour l'administration générale, le financement de matériel informatique pour faciliter le télétravail pour 25 000€. Au niveau des voies navigables, de nombreux aménagements se feront afin d'assurer la sécurité à Œudeghien. Des chicanes seront notamment placées à la chaussée de Brunehault pour permettre un ralentissement des véhicules. La commune met également le paquet pour la mobilité douce. Citons notamment l'accès du futur ravel via l'école de Moustier et la mise en place de pistes cyclables à la Drève d'Anvaing.

Pour l'enseignement, la commune de Frasnes-Lez-Anvaing compte investir pour 75 000 € dans l'achat de tableaux et de PC interactifs à la suite d'une demande des écoles. Au niveau des sports, il y aura l'aménagement d'éclairage dans les halls sportifs ainsi que des sanitaires au sein du Hall Sportif d'Anvaing. En ce qui concerne la culture, il n'y a pas vraiment de changements à prévoir.

Une opposition peu favorable

L'opposition a légèrement critiqué ce budget 2021.

"On sent l'enthousiasme de l'échevin des finances mais, personnellement, je le suis moins. Au niveau du boni général, on remarque qu'il fond assez rapidement. Un peu près de
40 % en deux ans. Et, lorsqu'on entend tout ce qu'il faudra encore financer, cela va encore diminuer. Ce qui irrite un peu, c'est la dotation du CPAS. La situation sociale des citoyens devient de plus en plus difficile, à cause de la crise. On trouve qu'une augmentation même provisoire aurait été un encouragement pour le personnel. En conclusion, on votera contre le budget ordinaire surtout par rapport au CPAS. En ce qui concerne l'extraordinaire, nous nous abstenons", déclare Michel Devos (PS).

Du côté d'Ecolo, la conseillère communale Marie-Colline Leroy partage son inquiétude. "Au début, vous dites que le budget est en équilibre mais, vous anticipez déjà comment vous allez récupérer des finances. Pour l'extraordinaire, il y a beaucoup de projets et c'est bien d'en avoir ,surtout en lien avec la mobilité. On sera donc contre le budget ordinaire et on s'abstient, dans le doute, pour l'extraordinaire", ajoute la conseillère.

Pour Jacques Dupire, indépendant, ce budget arrive un peu trop tard. "Ce budget arrive un peu tardivement. Et, les explications données par l'échevin sont un peu faciles. Je crois que lorsqu'on veut prendre le train à l'heure, il faut arriver à temps. Je suis très prudent à la lecture de ce budget. Je vote contre ce budget ordinaire et je m'abstiens pour l'extraordinaire".

Selon le parti Horizon Citoyen, certains points ne sont pas assez mis en avant. "Je rejoins mes collègues par rapport à la dotation du budget du CPAS. La crise se prolongeant, je pense que les demandes concernant l'aide sociale vont seulement commencer à arriver. Il faudra donc que cette dotation communale soit revue à la hausse. Par rapport à l'extraordinaire, nous validons les projets liés à la mobilité. Pour Horizon Citoyen, ce budget n'est pas mauvais en soi mais, il comprend des choix qui ne sont pas logiques. Nous nous abstenons donc", déclare Michel Delitte.