Maria n’est pas une sainte. Du moins pas celle qui propose des stères de bois à un très bon prix sur le groupe Facebook Bonnes affaires du côté de Frasnes. Plusieurs personnes sont tombées dans le panneau. Flouée, l’une d’elles habitant Ghoy témoigne, parce que chacun cherche le bon plan à l’heure où le prix des énergies s’envole et "pour empêcher d’autres de perdre de l’argent. On voit partout sur Internet qu’il y a des arnaques qui se produisent chez nous, en France, au Luxembourg, en Suisse… Et ça peut monter très vite!", d’autant que la publication frauduleuse est encore en ligne.

Communication bloquée

Tout commence, voici quelques jours, sur le réseau social. "Ma femme voit une très jolie annonce, elle est bien ficelée, avec de belles photos proposant des stères de bois à 40€. Nous avions payé un peu moins du double, l’an dernier. On décide d’en commander pour nous et ma maman, soit 10 stères d’un mélange de bois avec livraison gratuite."

Un échange se fait en privé, via l’espace de discussion Messenger. "Ça semblait sérieux, d’autant que, sans rien demander, la personne envoie une copie de sa carte d’identité pour prouver de sa bonne foi! Elle nous communique un numéro de compte en nous demandant de payer la moitié à l’avance. Nous versons donc les 200€." Vous devinez la suite: rien n’arrive à la date convenue. "On nous dit que nous nous sommes trompés de date de livraison et qu’elle arrivera sous peu."

"Vous ne reverrez jamais votre argent"

Face à toute absence de livraison, l’insistance d’une explication bloquera finalement les victimes et plus aucun échange n’aura donc lieu. "Via un autre compte, j’ai retenté de commander du bois et c’est alors la même mécanique qui a commencé à se remettre en place… On me proposait par contre un autre numéro de compte mais avec un transfert vers la même banque, PPSEU basée à Auderghem. En faisant des recherches sur Internet, j’ai constaté que c’était une banque assez nébuleuse, qui a des bureaux dans le monde entier et qu’il est impossible de la joindre, continue notre interlocuteur qui a déposé une plainte auprès de la police, ce lundi. Elle nous a dit qu’on avait très peu de chance de revoir notre argent. Notre banque a formulé plus d’espoir en tentant de faire opposition au versement mais ce type de procédure prend du temps, nous sommes en attente…"