Guy Trento, Tournaisien retraité, a vécu une bien mauvaise expérience avec les transports de la Croix-Rouge. Alors qu’il s’occupe d’une personne âgée atteinte d’une pathologie grave, Guy doit régulièrement faire appel aux transports de la Croix-Rouge pour transporter son patient du home de Frasnes jusqu’à l’hôpital de Renaix. L’histoire peut paraître assez banale jusqu’ici sauf qu’au moment de recevoir la facture, Guy était étonné de devoir régler une somme totale d’environ 3.000 euros pour quinze voyages.

Guy Trento a peur que certaines personnes âgées se fassent avoir également et ne puissent pas régler la facture. "Pour les mêmes trajets, un particulier demande environ 60 euros alors qu’avec la Croix-Rouge, la course s’élève à 290 euros", s’exclame-t-il. "J’étais bénévole pour eux pendant plusieurs années mais j’ignorais le montant qui était facturé aux patients. Quand je l’ai appris, j’ai immédiatement démissionné. Pendant mes années de bénévolat, j’avais conseillé à plusieurs amis de passer par la Croix-Rouge pour leurs éplacements vers les hôpitaux. Ils me retombent désormais dessus. De plus, certains patients ne sont probablement pas en mesure de payer de telles sommes."

© D.R.

© D.R.

© D.R.

D’après Guy Trento, la Croix-Rouge n’a pas besoin de mettre en place de tels tarifs pour pouvoir survivre. "Les patients pris en charge par les transports de la Croix-Rouge doivent régler un montant égal au double du coût de prise en charge, des frais kilométriques et d’hôpitaux, ce qui explique cette somme importante", indique-t-il. "Je ne comprends pas pourquoi les tarifs sont si élevés compte tenu, notamment, du salaire très peu élevé des bénévoles. Ils ne gagnent que 25 euros pour huit heures de travail. En plus, la Croix-Rouge reçoit de nombreux vêtements gratuitement qu’elle revend par la suite. C’est également le cas dans leur épicerie. Ces montants exorbitants ne sont donc pas justifiés."

La Croix-Rouge rappelle qu’elle a toujours joué la carte de la transparence et que tous ses tarifs sont consultables sur leur site internet. "Le premier trajet facturé à Monsieur Trento concerne un voyage urgent dont le tarif est de 61 euros comme partout en Belgique", informe la Croix-Rouge. "Pour les 14 autres trajets, notre tarification est tout à fait transparente et se base sur celle de la Région wallonne et de l’Aviq : un forfait de prise en charge de 60,5€, comprenant dix kilomètres, puis une tarification au km à partir du 11e. Il y a également, de temps en temps, des frais d’attente et d’oxygène au besoin. Les tarifs sont publiés sur notre site : https://www.croixrouge.be/content/uploads/2021/03/Tarifs-Wallonie-2021.pdf"

La Croix-Rouge souligne également que : "les patients doivent s’acquitter de leurs factures avant d’être remboursés, en partie, par leur mutuelle réduisant considérablement les coûts finaux. Nous espérons qu’à l’avenir, les patients ne devront s’acquitter uniquement des frais non-pris en charge par leur mutuelle afin de faciliter les choses. Par ailleurs, d’autres pistes de réflexion sont en cours avec les autorités compétentes pour augmenter la prise en charge de l’assurance maladie pour les patients qui ont besoin de transports récurrents vers des structures hospitalières", conclut-elle.