En février dernier, la tempête baptisée Eunice avait engendré de nombreux dégâts au sein de la Wallonie picarde. Ces vents, qui ont d’abord frappé les Flandres et le Hainaut, avaient atteint 11 Beaufort et avaient largement dépassé les 100 km/h, avec un pic de 133 km/h mesuré à l’aéroport d’Ostende.

Parmi les dégâts, on n'oubliera pas la grue du chantier du site unique du Centre Hospitalier de Wallonie picarde qui s’était notamment effondrée sur un des nouveaux bâtiments. En plus des arbres arrachés, de nombreuses toitures se sont envolées. L'église de Forest dans l'entité de Frasnes-lez-Anvaing avait d'ailleurs subi de plein fouet ces rafales violentes. D’importants dégâts ont été déplorés au niveau de la toiture. Une des parties s’était littéralement envolée et le reste semblait aussi en situation précaire.

Pour des raisons de sécurité, le cimetière avait été fermé et une bâche avait été posée où la partie du toit s'était envolée. Aujourd'hui, il reste toujours fermé au public. Les habitants de Forest doivent encore faire preuve de patience. Soit dit en passant, la toiture violemment détachée n'a toujours pas été évacuée des tombes ...

Comme pour tout dégât dû à une tempête, cela demande un certain temps", explique Daniel Richir, échevin des Cultes. "Dès que les assurances auront effectué leur expertise, les travaux pourront débuter. Malheureusement, cela ne se fait pas en trois jours", conclut l'échevin.