Comme partout ailleurs en Wallonie Picarde, des centaines d’enfants du réseau maternel et primaire ont repris avec enthousiasme le chemin de l’école, ce mardi matin, dans la capitale du Pays Vert et les nombreux villages de l’entité athoise.

Après plusieurs mois d’un long silence assourdissant, les sonneries des cours de récréation ont à nouveau retenti en ce 1er septembre dans les cours de récréation, et notamment dans celle de l’institut Saint-Joseph.

Après avoir été séparés du jour au lendemain par la crise sanitaire du coronavirus et l’interminable confinement qui en a résulté, les enfants fréquentant l’établissement scolaire de la rue des Ecriniers, étaient visiblement heureux de retrouver leurs ami(e)s de classe.

Vers 8h, beaucoup de mamans mais aussi quelques papas sont venus déposer leurs rejetons devant l’école en leur souhaitant une bonne reprise. Pour des raisons sanitaires, ils n’ont cependant pas pu les accompagner au delà du portail donnant accès à la cour de récréation. Ils ont dû se contenter de leur faire un signe de la main depuis le trottoir, non sans les avoir préalablement réconfortés par un bisou affectueux. Gageons que les mômes auront beaucoup de choses à raconter à leurs parents en rentrant ce soir à la maison.

A l’instar des enseignants, les parents arboraient un masque de protection puisque Ath fait partie des communes où le port du masque est rendu obligatoire à proximité des écoles aux heures d’affluence – via une nouvelle ordonnance de police prise hier par le bourgmestre - afin d’empêcher la propagation du virus tout en protégeant les équipes pédagogiques.