Isabelle Privé interpellera ce soir le collège sur la question de la finalisation du contournement. Et le député leuzois Hervé Cornillie (MR), ayant quant à lui interpellé le parlement wallon, n’a jamais pris position en préconisant un report du projet de cinq ans.

La fin des travaux de la nouvelle route de contournement de Lessines sera à nouveau au cœur des débats ce jeudi soir lors du conseil communal. Par la voix d’Isabelle Privé, le groupe Soci@libre interpellera le collège afin de savoir quelles sont les actions que celui-ci compte mettre en place pour obtenir les subsides nécessaires à l’achèvement de la N56.

" Depuis le vote de la motion adoptée à l’unanimité par les différents groupes siégeant autour de la table en faveur du tronçon manquant de 2 km entre les chaussées de Renaix et de Grammont, les rebondissements émaillant ce dossier inquiètent la population lessinoise ", commente Isabelle Privé.

Pour rappel, le ministre Henry (Ecolo) annonçait le 10 octobre dernier l’abandon de plusieurs projets (auto)routiers dont celui concernant la cité de Magritte. Une annonce qui sera contredite quelques jours plus tard par le ministre-Président du nouveau gouvernement wallon dans un courrier adressé au bourgmestre.

Dans sa lettre, Elio Di Rupo laissait entrevoir l’espoir d’un revirement en précisant que 400 000 euros seraient affectés pour couvrir les frais d’étude de la dernière phase à réaliser.

Dimanche dernier, sur le plateau de C’est pas tous les jours dimanche (RTL-TVI), le ministre Henry a réitéré son opposition à la finalisation de la N56. Le député leuzois Hervé Cornillie (MR) ayant quant à lui interpellé le parlement wallon n’a jamais pris position en préconisant un report du projet de cinq ans. C’est ce qu’il en a déduit suite à la réponse qui lui a été fournie par le ministre Henry (Ecolo).

" À l’instar de la Ville d’Erquelinnes, le collège va-t-il inviter le ministre à se rendre sur place pour juger du dossier et ramener à la raison les décideurs wallons ? " s’interroge l’ex-échevine. " Votre majorité est composée de représentants du PS et du MR. Nous comptons donc sur vos relais pour renverser la vapeur ."

Pour Isabelle Privé, la Ville est en droit de connaître les critères retenus par le SPW pour abandonner des projets en cours tout en exigeant un rapport fait en toute objectivité par une administration.

" La cacophonie actuelle commence à nous agacer ! Notre groupe estime que le manque de transparence et la contradiction entachent la crédibilité des décideurs wallons mais aussi lessinois car les effets d’annonce reviennent tel un boomerang. "